Critique du film -Mary de Marc Webb avec Chris Evans, Mckenna Grace, Lindsay Duncan

Après avoir réalisé les deux épisodes Amazing Spider-Man, le réalisateur Marc Webb revient avec une histoire un peu plus intimiste et clairement du côté du cinéma indépendant. Il s’offre pourtant au casting Chris Evans, connu pour incarner un autre super-héros de l’univers Marvel : Captain America, que l’on a plaisir de voir enfin dans un autre rôle.
En effet, il incarne Franck Adler un homme qui fait tout pour conserver la garde de sa petite nièce âgée de 7 ans et surdouée, celle-ci interprétée par la jeune Mckenna Grace, véritable révélation du film.

Si le pitch est plutôt simpliste et assez banal, Mary est pourtant un très joli film plein d’humanité. Il aborde les
thèmes de la différence mais est avant tout un drame familial où vous aurez un peu de mal à retenir vos larmes. Il est également assez drôle et d’une fraîcheur agréable avec la présence de cette petite Mary au caractère assez marquée, intelligente, le tout renforcée par la relation de complicité qu’elle entretient avec son oncle et sa voisine incarnée par Octavia Spencer, remarquée dans le film les figures de l’ombre. Chris Evans est aussi convaincant en oncle qui assume son rôle paternel envers et contre tous.

L’histoire est assez prévisible notamment avec une romance au second plan mais prévoit tout de même son petit twist vers la fin avec un secret familial révélé. En bref rien d’extraordinaire dans Mary, quelques petits défauts avec une réalisation qui abuse parfois des gros plans et une caméra un peu tremblotante mais pourtant cela reste un film poignant, délicat dans le traitement des relations familiales ou tout simplement humaines. Mary une belle petite douceur à voir pour cette rentrée cinématographique !

Mary sort au cinéma le 13 septembre 2017 . Il est en compétition au festival du film américain de Deauville 2017.

Critique Film – Au Revoir Là-Haut de et avec Albert Dupontel, Nahuel Perez Biscayart, Laurent Lafitte
Critique – My Little Pony Le film
Partez sur les traces de vos héros et héroïnes préféré.e.s à New-York avec Fantrippers
Critique du film Zombillenium de Arthur de Pins, Alexis Ducord avec Emmanuel Curtil, Alain Choquet, Kelly Marot
Livre – Geek & Pastry – Gastronogeek, la pâtisserie de l’imaginaire de Thibaud Villanova
Livre – Harrison Ford, l’acteur qui ne voulait pas être une star d’ Alexis Orsini

No Comments

Leave a Comment.

La planètes des singes : Suprématie