Test DVD : Bedevilled (Blood Island) de Cheol-Seo Jang

Synopsis : Hae-won est une jolie trentenaire célibataire. Contrainte à partir en
congés, elle se rend à Moodo, une petite île sur laquelle elle passait ses vacances étant plus jeune. Elle y retrouve Bok-nam, son amie d’enfance, soumise à la volonté tyrannique de ses habitants et à des humiliations quotidiennes.Bok-nam supplie Hae-won de l’aider à s’échapper, mais celle-ci refuse de s’impliquer dans une situation qui s’apprête à basculer dans l’horreur…

Le film a gagné le Grand Prix au Festival du Film Fantastique de Gerardmer 2011 et était sélectionné à la Semaine de la Critique lors du dernier festival de Cannes. Il a également le prix du public et le prix de la meilleure comédienne au Austin Fantastic Feist.

Premier film du réalisateur Cheol-Seo Jang, coréen Bedevilled (en VF « contrarié) est un  film qui vous laissera des traces sûrement indélébiles…Le cinéma sud-coréen est depuis quelques années enfin reconnu à sa juste valeur, mêlant souvent et habilement violence et critique de la société, je pense notamment aux 2 pépites  » Old Boy » et « the Host »…
Ne dérogeant pas à cette règle, Bedevilled est un film qui se présente clairement en 2 parties…Et la partie la plus sanglante digne d’un slasher (mais avec une serpette) n’est pas vraiment celle  la moins supportable.
Mettant en scène 2 jeunes femmes, anciennes amies d’enfance dont les destins les ont séparés et que donc tout oppose, Bedevilled met en évidence la condition féminine à travers les mauvais traitements et humiliations que subit Bok-Nam par l’homme qui lui sert de mari et dont la dizaine d’habitants de la même île sur laquelle elle vit sont horriblement complices. De l’autre côté de la mer, et qui viendra la rejoindre, son ami Hae-Won, jeune cadre urbaine stressée qui a besoin d’un peu de nature paisible et de tranquillité, qu’elle ne va donc pas forcément trouvé…Ou qu’elle va plutôt se forcer à trouver…

La première heure du film, bien qu’aucune (ou presque) goutte de sang n’est versée est un vrai calvaire et instaure un état de malaise qu’on a hâte de stopper tant les traitements que cette pauvre mère subit sous les yeux et le silence des voisins sont révoltants. On est donc plongé dans un drame social qui va basculer dans l’horreur, la folie et la vengeance suite à un événement que Bok-Nam ne supportera. Elle passera d’un état de soumise à sauvage, finalement exutoire et certainement justifié.

Bedevilled mêle plusieurs genre à la fois, du drame social en passant par le thriller etle  film d’horreur avec des extraits érotiques, il reste tout de même un film de slasher, certes pas comme les autres et plutôt innovant du fait de son scénario et de sa réalisation habile.
Critiquant la société sud-coréenne plutôt machisme où la femme est considérée comme un être inférieur, Bedevilled ne vous laissera pas indifférent malgré quelques petits défauts de manque de rythme que l’on pourra penser, intentionnels afin d’embarquer (de balader) le spectateur entre ces 2 femmes. Si une partie de la fin est tout de même un peu excessive, le réalisateur est plutôt prometteur;

Bien que le film ait obtenu le Grand Prix au Festival du film fantastique de Gérardmer cette année, il sortira directement en DVD/Blu-Ray le 3 mai prochain avec un titre (plus vendeur ?) : Blood Island. Editeur : Distrib’ Films

Détails techniques du DVD : Année de production : 2010Version : VOST/VFBonus : Présentation du film par Charles Tesson, galerie photos


Rattrapage Vidéo – Spiderman: New Generation
Critique Film – Séduis moi si tu peux (Long Shot) de Jonathan Levine avec Charlize Theron, Seth Rogen
Critique Film – Nous Finirons Ensemble de Guillaume Canet avec François Cluzet, Marion Cotillard, Gilles Lellouche
Critique Film – Ne Coupez Pas ! de Shin’ichirô Ueda
Rattrapage Vidéo – Casse-Noisette et les quatre royaumes
Critique Film – Simetierre avec Jason Clarke, Amy Seimetz, John Lithgow

No Comments

Leave a Comment.