Critique : Mademoiselle Julie, avec Colin Farrell et Jessica Chastain

Mademoiselle JulieAdapté d’une pièce de théâtre suédoise de August Strindberg, et réalisé par Liv Ullman, Mademoiselle Julie est un huis clos amoureux entre les deux comédiens Jessica Chastain (Julie) et Colin Farrell (John) qui incarnent respectivement une jeune noble et le valet de son père. Vient également un troisième personnage, la cuisinière compagne de John interprétée par Samantha Morton mais celle-ci sera beaucoup plus en retrait mais cependant très importante.
Mêlant amour (impossible ?) et classes sociales, Mademoiselle Julie hérite de quelques changements par rapport à la pièce initiale. Si certains aspects sont différents comme notamment le cadre où se dresse l’histoire puisque nous sommes à la fin du 19ème siècle en Irlande (et non en Suède), la réalisatrice a gardé une mise en scène très académique, trop théâtrale à mon goût mais a le mérite de mettre en lumière les performances des deux principaux comédiens, avec une Jessica Chastain, qui démontre ici sa (nouvelle) palette de jeux et un Colin Farrell convaincant (dont je n’ai jamais été fan). Il est ici assez époustouflant. Si à de rares moments, son jeu est très poussif, en phase avec le côté théâtrale il est assez imprévisible sans parler de son accent irlandais qui renforce sa crédibilité.
Vous l’aurez deviné, le film est très bavard et peu paraître assez long mais pour ma part j’ai finalement plongé et suivi (principalement) ce duo, où tour à tour les apparences vont se briser et où finalement le dénouement va être inattendu.
Le film met en lumière avec un montage soigné, bien sûr les différences entre classes sociales différentes, un sujet qui reste valable de nos jours et même dans les pays occidentaux même si cela reste moins marqué qu’à cette époque, mais aussi la communication entre un homme et une femme, qui cherche l’un et l’autre, avant tout à être écouté…Ce qui comme le soulève la réalisatrice reste également un sujet d’actualités, surtout avec les nouvelles technologies où nous sommes si souvent le nez devant notre écran ou notre téléphone mobile !

En bref, Mademoiselle Julie est un film qui ne plaira pas à tous les publics, qui reste intéressant mais dont le parti pris par la réalisatrice, en restant très fidèle à l’histoire originale mais surtout à l’aspect théâtral, pourra ennuyer et endormir une certaine audience. Cela n’a pas été mon cas d’autant plus que la tournure des événements est assez inattendue (pour peu qu’on ne connaisse rien de la pièce.)…

Au cinéma le 10 Septembre 2014. A noter que le film est présenté au Festival International du Film à Toronto.

Bande-Annonce de Mademoiselle Julie

Critique Film – 1917 de Sam Mendes avec George MacKay, Dean-Charles Chapman
Sortie Blu- Ray – Roubaix une lumière d’ Arnaud Desplechin avec Roschdy Zem, Léa Seydoux, Sara Forestier, Antoine Reinartz
Critique Film – L’Adieu (The Farewell) de Lulu Wang avec Awkwafina, Tzi Ma, X Mayo
Cinéma : Top Films 2019
Noël chez Warner, quelques idées cadeaux #showroomwb
Avis Vidéo –  Skin de Guy Nattiv avec Jamie Bell, Vera Farminga, Bill Camp

No Comments

Leave a Comment.