Critique : Intersections de David Marconi avec Roschdy Zem, Marie-Josée Croze, Franck Grillo

IntersectionsSynopsis : Un couple de New-yorkais fortunés est en lune de miel au Maroc… L’amant de la mariée rôde avec ses propres plans… Un dangereux trafiquant de diamants est transféré vers une prison… Une femme énigmatique voyage avec un bébé… Leurs histoires vont s’entrechoquer dans un brutal accident de voitures, au beau milieu du Sahara. Les survivants n’ont d’autre choix que d’unir leurs forces pour s’en sortir indemnes. Mais à qui faire confiance ? Surgit alors des dunes un mystérieux étranger. Les destins sont désormais liés pour un voyage semé de rebondissements, de mensonges et de trahisons… Et si rien n’était arrivé par hasard ? En salles le 30 janvier 2013

David Marconi plutôt scénariste (Die Hard 4, Ennemi d’Etat) réalise ici son second film « Intersections », près de 10 ans après le premier. Thriller français avec en tête d’affiche Roschdy Zem, si il place un couple au coeur de l’intrigue, du moins au départ, ce n’est pas le remake du film de Mark Ridell du même nom, mais au singulier, qui mettait également à l’honneur un couple Gere/Stone.
Plutôt convenu, le scénario réserve, au fur et à mesure que le film avance, plusieurs twists et retournements de situations. Certains sont prévisibles d’autres moins. Les acteurs sont tous convenables dans leurs rôles, les personnages un peu caricaturaux et pas assez approfondis. Par contre et c’est tant mieux, il n’y a pas vraiment de personnages principaux ou secondaires car ils sont tous importants et énigmatiques, chacun ayant un objectif bien précis. Comme l’indique le titre, tous ces personnages, à priori sans aucun lien vont voir leur route se croiser, pour ne pas dire s’entrechoquer brutalement, à l’image de l’accident en plein désert (!).

Malheureusement, certains événements et décisions prises par les protagonistes restent parfois peu crédibles; ceci dit un bémol car que feriez-vous en plein milieu du désert avec des inconnus, sans moyens de transport ? Aussi, le propos métaphorique sur le pouvoir, l’égalité homme-femme est un peu poussé mais je ne vous en dit pas plus…

En bref, si l’on ne tient pas compte de ces défauts, Intersections restent un petit film à suspense, genre huis clos assez intriguant sans être révolutionnaire, qui, de part son environnement et contexte « Le désert » marocain (en grande partie) et ses personnages qui ont tous quelque chose à cacher, nous donne envie de rester jusqu’à la fin du générique.

Rattrapage Vidéo – Monsieur (Sir) de Rohena Gera avec Tillotama Shome, Vivek Gomber
Rattrapage Vidéo – Paradise Beach avec Sami Bouajila, Tewfik Jallab, Mélanie Doutey
Rattrape Vidéo – L’Heure de la Sortie avec Laurent Lafitte, Emmanuelle Bercot, Pascal Greggory
Critique Film – Tolkien avec Nicholas Hoult, Lily Collins, Colm Meaney
Critique Film – Parasite de Bong Joon-Ho
Critique Film – Ma de Tate Taylor avec Octavia Spencer

No Comments

Leave a Comment.