Critique film : Obvious Child, une comédie romantique originale

Obvious ChildPremier film de Gillian Robespierre, Obvious Child est une comédie pas seulement romantique…Disons qu’elle ne suit pas forcément les mêmes codes, mêmes dialogues auxquels on pourrait s’attendre habituellement à ce genre de film. Présenté en compétition officielle lors du Champs-Elysées Film Festival 2014, la réalisatrice l’a financé en partie grâce aux internautes et c’est donc ici un petit film mais également une bonne surprise notamment, grâce à la performance de son actrice principale Jenny Slate. En effet elle interprète ici Donna, une jeune presque trentenaire qui chaque soir fait du stand-up dans un petit bar de Brooklyn où elle raconte son quotidien de manière assez réaliste et parfois trash, travaille dans une librairie poussiéreuse et du jour au lendemain, elle se retrouve larguer par son petit ami, n’a plus de travail, a une aventure d’un soir et se retrouve enceinte…
Honnêtement, j’ai eu du mal à rentrer dans le film, notamment pendant la première demi-heure où je n’ai pas vraiment accroché sur l’humour, et j’ai trouvé forcément l’introduction super longue…Quand le perso principal tombe enceinte, dès lors cela devient vraiment intéressant, la comédienne nous montre toute sa palette de jeux en passant du rire aux larmes et nous emporte avec elle…Elle qui ne prenait pas grand chose au sérieux jusqu’à présent, elle va se trouver confronter à prendre une décision importante quant à avorter ou non. Le jeune homme également responsable de sa grossesse ne va pas y être mêlé de suite ce qui va donner lieu à des situations à la fois triste et comique.
Le film traite réellement du passage à l’âge adulte, aux prises de responsabilités et traite d’un sujet souvent tabou qu’est l’IVG. Il a également le très grand mérite de nous faire sourire alors que ce n’est pas un sujet qu’on peut dire léger. Et ce en partie, grâce à un réalisme appréciable où les actrices et les acteurs ne sont pas des canons de beauté et où encore Jenny Slate en ressort attachante et terriblement crédible en nous embarquant dans son histoire d’amour. Une comédie sentimentale peu habituelle, pétillante et fraîche, malgré tout.

Bande-Annonce Obvious Child, au cinéma le 3 septembre

Critique Film – 1917 de Sam Mendes avec George MacKay, Dean-Charles Chapman
Sortie Blu- Ray – Roubaix une lumière d’ Arnaud Desplechin avec Roschdy Zem, Léa Seydoux, Sara Forestier, Antoine Reinartz
Critique Film – L’Adieu (The Farewell) de Lulu Wang avec Awkwafina, Tzi Ma, X Mayo
Cinéma : Top Films 2019
Critique e-cinema – Official Secrets de  Gavin Hood avec Keira Knightley, Matt Smith, Ralph Fiennes
Test Blu-ray : Le Roi Lion de Jon Favreau avec les voix de Rayane Bensetti, Anne Sila, Jean Reno

No Comments

Leave a Comment.