Avis Blu-ray : Foxcatcher de Miller Bennett avec Mark Ruffalo, Steve Carell, Channing Tatum, Sienna Miller

Foxcatcher Après avoir eu le Base-Ball comme sujet principal dans le Stratège, le réalisateur Miller Bennett traite ici d’un autre sport : la lutte. Foxcatcher adapté d’une histoire vraie, récompensé au festival de Cannes 2014 pour la meilleure mise en scène relate l’histoire de deux frères champions de lutte et de leur relation avec un milliardaire John du Pont pour leur moins mystérieux, paranoïaque et bizarre.

Se passant au milieu des années 80, Mark Schultz (Channing Tatum) est champion du monde de lutte dans sa catégorie. S’entraînant avec son frère aussi lutteur de haut niveau, Dave (Mark Ruffalo), il est soudainement convoqué par un milliardaire héritier John du Pont (Steve Carell méconnaissable) qui souhaite créer un centre d’entraînement de lutte de haut niveau afin de viser une médaille pour les J.O de Séoul prévus en 1988. Mark, peu expressif, accepte l’offre même s’il doit se séparer de son frère et se retrouve logé, nourri, blanchi et avec à sa disposition le centre d’entraînement sous les couleurs des « Foxcatcher » avec comme objectif de s’entraîner tous les jours. John du Pont qui est seul unique héritier de sa famille de grands industriels, ne lui restant que sa mère âgée à qui il essaie de plaire, a plusieurs activités comme la chasse, le tir en compagnie de policiers qu’il invite cordialement sur sa propriété pour s’entraîner avec lui, l’observation des oiseaux, et probablement le rêve caché de devenir au moins coach d’un champion olympique de lutte…
Alors que le film se déroule (un peu trop) lentement sous nos yeux, nous découvrons ce mystérieux rentier excentrique vouant une passion pour les oiseaux, narcissique qui souhaite faire quelque chose de sa vie, à la fois coach, père de substitution pour un Mark Schultz qui le suit, lui obéit tel un petit chien…S’installe alors une relation malsaine où John du Pont l’entraîne plutôt à prendre de mauvaises habitudes entre drogue, alcool…Fragile moralement Mark s’auto-détruit à petit feu c’est alors que John du Pont convainc son frère Dave de s’installer à son tour avec sa famille sur sa propriété pour remettre son frère dans le droit chemin…Et au moins décrocher une médaille. Mais Mark ne voit pas son arrivée d’un bon œil…

Foxcatcher est un film froid à l’image de cette guerre qui oppose les USA et l’URSS à la même époque mettant habilement en scène ce trio qui tour à tour s’oppose, se jalouse, se complète, se soutient… Si les acteurs sont remarquables par leur performance, dommage tout de même que Steve Carell ait été maquillé à outrances, l’ensemble manque cruellement d’émotions, la réalisation est un peu plat et terne à mon goût mais assez judicieuse pour mettre en image cette histoire vraie. Alors qu’une certaine lassitude nous guette face à cette lente emprise du milliardaire (et ses choix excentriques) sur le sportif de haut niveau interprété par un Channing Tatum quasi muet, il faut reconnaître qu’on se laisse embarqué jusqu’au dénouement qui vous fera froid dans le dos. Dans aucun cas Foxcatcher est un film d’actions, certes très réaliste dans les scènes de luttes, le film est un véritable drame illustrant parfaitement à travers ce sport entre étreintes, combats, mises à terre physiques et psychologiques, les relations des 3 protagonistes. Un film assez académique au final assez fort, sur un sport (et une histoire vraie) méconnus.

La qualité du blu-ray niveau image et son est au rendez-vous. Peu de bonus mais quelques scènes coupées intéressantes. Le film est disponible en BR et DVD depuis le 20 mai.

Bande-annonce Foxcatcher VOSTFR

Rattrape Vidéo – L’Heure de la Sortie avec Laurent Lafitte, Emmanuelle Bercot, Pascal Greggory
Critique Film – Tolkien avec Nicholas Hoult, Lily Collins, Colm Meaney
Critique Film – Parasite de Bong Joon-Ho
Critique Film – Ma de Tate Taylor avec Octavia Spencer
Rattrape Vidéo – L’Intervention de Fred Grivois avec Alban Lenoir, Olga Kurylenko
Rattrapage Video – L’Incroyable Histoire du Facteur Cheval de Nils Tavernier

No Comments

Leave a Comment.