Critique du film : Snoopy et Les Peanuts de Steve Martino

Snoopy et les peanuts Peanuts est à l’origine un comics strip (courte BD entre 4 et 6 cases) apparu en 1950 et dont le créateur est Charles M. Schulz décédé en 2000. Après de nombreuses adaptations à la télé en série et en quelques films, voici Snoopy et les Peanuts long-métrage cette fois au cinéma avec au scénario le fils du créateur : Craig Schulz.

Snoopy et les Peanuts est un film d’animation destiné aux enfants dont le coeur de cible se situe entre 4 et 12 ans. Il a la qualité de reprendre tous les personnages de la BD initiale Lucy, Linus, Schroeder, Marcie, Patty…Et se focalise sur Charlie Brown, le célèbre loser et son chien Snoopy. La majorité de l’histoire se passe à l’école et est rythmée par différents événements qui font le quotidien d’écoliers, la classe, partie de hockey, bataille de boules de neige, arrivée de « la nouvelle fille rousse », bal de fin d’année, concours…Charlie Brown va tomber amoureux de la nouvelle venue et malgré son manque de confiance en lui, poussé et conseillé par son fidèle compagnon canin, il va tout faire pour se faire remarquer. En parallèle, Snoopy fait de même en s’imaginant aviateur en temps de guerre venant au secours de Fifi, une chienne dont il tombe également amoureux…

Snoopy est vraiment un film d’animation sympathique et gentillet, accessible aux plus jeunes d’entre nous, il ne révolutionne pas le genre, l’animation des studios Blue Sky (à l’origine de la série L’âge de glace) est à la hauteur, il y a peu d’enjeux car le scénario est simple mais en tout cas les écoliers se retrouveront facilement et prendront plaisir à regarder cette petite bande d’amis aux personnalités bien différentes…Les valeurs communiqués sont bien sûr la tolérance, la persévérance, le droit de rêver, d’imaginer, l’amitié, la solidarité bien sur. On peut reprocher à Snoopy son manque de second degré, les adultes souriront en revanche les enfants devraient y trouver leur compte, riront, à l’instar de mon aînée qui a apprécié voire évoluer ces enfants…Et surtout Snoopy. A noter qu’il n’y aucun adulte et que leur voix est même illustrée par une trompette, on retrouve également Woodstock le petit compagnon jaune de Snoopy qui est assez drôle avec ses onomatopées.

En bref, un sympathique film d’animation parfait pour les vacances de Noël entre deux sabres lasers, à partager en famille.


Snoopy et les peanuts au cinéma le 23 décembre 2015, en 2D et 3D.
Vu en VF et en 2D.

Rattrapage Vidéo – Spiderman: New Generation
Critique Film – Séduis moi si tu peux (Long Shot) de Jonathan Levine avec Charlize Theron, Seth Rogen
Livre Cinéma – 100 Grands Films Pour Les Petits de Lydia et Nicolas Boukhrief
Critique Film – Nous Finirons Ensemble de Guillaume Canet avec François Cluzet, Marion Cotillard, Gilles Lellouche
Critique Film – Ne Coupez Pas ! de Shin’ichirô Ueda
Rattrapage Vidéo – Casse-Noisette et les quatre royaumes

No Comments

Leave a Comment.