DVD : The Dictator de Larry Charles avec Sacha Baron Cohen

The dictator Synopsis : solée, mais riche en ressources pétrolières, la République du Wadiya, en Afrique du Nord, est dirigée d’une main de fer par l’Amiral Général Aladeen. Vouant une haine farouche à l’Occident, le dictateur a été nommé Leader Suprême à l’âge de 6 ans, après la mort prématurée de son père, tué dans un accident de chasse par 97 balles perdues et une grenade !
Depuis son accession au pouvoir absolu, Aladeen se fie aux conseils d’Oncle Tamir, à la fois Chef de la Police Secrète, Chef de la Sécurité et Pourvoyeur de Femmes.
Malheureusement pour Aladeen et ses conseillers, les pays occidentaux commencent à s’intéresser de près à Wadiya et les Nations Unies ont fréquemment sanctionné le pays depuis une dizaine d’années. Pour autant, le dictateur n’est pas du tout disposé à autoriser l’accès de ses installations d’armes secrètes à un inspecteur du Conseil de Sécurité – sinon à quoi bon fabriquer des armes secrètes ? Mais lorsqu’un énième sosie du Leader Suprême est tué dans un attentat, Tamir parvient à convaincre Aladeen de se rendre à New York pour répondre aux questions de l’ONU.
C’est ainsi que le dictateur, accompagné de Tamir et de ses plus proches conseillers, débarquent à New York, où ils reçoivent un accueil des plus tièdes. Il faut dire que la ville compte une importante communauté de réfugiés wadiyens qui rêvent de voir leur pays libéré du joug despotique d’Aladeen. Mais bien plus que des expatriés en colère, ce sont des sanctions qui attendent le dictateur dans la patrie de la liberté… Disponible en vidéo depuis le 20 Octobre 2012. Distribué par la Paramount

Après Borat et Bruno, pour les plus connus, Sacha Baron Cohen et Larry Charles reviennent avec The Dictator qui cette fois est tourné comme une fiction et non pas comme un pseudo documentaire qui laissait place à des improvisations et caméras cachées plutôt très drôles si on est adepte de cet humour souvent irrévérencieux et potache parfois en dessous de la ceinture mais tout autant dénonciateur des maux de ce monde ; à l’instar de Borat et Bruno, donc. Je n’ai vu que le premier et j’avoue que la majorité des gags m’avaient bien fait rire se moquant de l’Amérique puritaine…
The Dictator part donc avec un handicap, on perd cette spontanéité malgré la promo faite toute autour du film avec un Sacha Baron Cohen qui écumait festivals, cérémonies, plateaux télés (quand on le laissait entrer) en Général Aladeen jouant à fond son personnage de dictateur. Toute ressemblance n’est pas fortuite..

Sur un scénario bancal et prévisible, Sacha Baron Cohen incarne son personnage caricatural sans fautes…Le retrouver en Amérique donne des situations plutôt drôles, cocasses grâce aux décalages entre son monde et l’occident et dialogues ou des scènes délirantes telle que Borat…C’est souvent politiquement incorrect et même si parfois lourdingue, on rit.
En revanche, c’est préparé, répété, ce qui diminue l’effet gag et le met dans la catégorie des comédies communes même si son film à l’audace de dénoncer les absurdités de notre monde qui ne sont pas forcément toujours là où on le croit,…En bref, à regarder et à presque oublier, Borat était tout de même plus drôle à mon goût et novateur.

 

Découvrez d’autres films sur Cinetrafic dans des catégories aussi variées que Film 2012 ou Nouveau film.

Rattrapage Vidéo – Spiderman: New Generation
Critique Film – Séduis moi si tu peux (Long Shot) de Jonathan Levine avec Charlize Theron, Seth Rogen
Rattrapage Vidéo – Le Retour de Mary Poppins de Rob Marshall avec Emily Blunt, Colin Firth
Livre Cinéma – 100 Grands Films Pour Les Petits de Lydia et Nicolas Boukhrief
Critique Film – Nous Finirons Ensemble de Guillaume Canet avec François Cluzet, Marion Cotillard, Gilles Lellouche
Critique Film – Ne Coupez Pas ! de Shin’ichirô Ueda

No Comments

Leave a Comment.