Critique : L’odyssée de Pi – Life of Pi d’Ang Lee avec Suraj Sharma, Irrfan Khan, Adil Hussain

Synopsis : Après une enfance passée à Pondichéry en Inde, Pi Patel, 17 ans, embarque avec sa famille pour le Canada où l’attend une nouvelle vie. Mais son destin est bouleversé par le naufrage spectaculaire du cargo en pleine mer. Il se retrouve seul survivant à bord d’un canot de sauvetage. Seul, ou presque… Richard Parker, splendide et féroce tigre du Bengale est aussi du voyage. L’instinct de survie des deux naufragés leur fera vivre une odyssée hors du commun au cours de laquelle Pi devra développer son ingéniosité et faire preuve d’un courage insoupçonné pour survivre à cette aventure incroyable. En salles le 19 décembre 2012 Vu en 3D et en VOSTFR, suivi d’une masterclass avec le réalisateur Ang lee.

Voilà bien un film que j’attendais depuis des lustres…10 ans en fait, j’avais lu le livre de Yann Martel, à sa sortie, « l’histoire de Pi », conte explorant la croyance envers beaucoup de choses avec principalement Dieu sous toutes formes de religion, la foi en soi, en la nature…Il y a quelques années, on parlait de M. Night Shyamalan, un réalisateur que j’affectionne(ais) en passant par Alfonso Cuaron (Harry Potter « 3 »), Jean-Pierre Jeunet et puis finalement c’est Ang Lee, talentueux réalisateur pour ses films les plus connus tels que Tigre et dragon ou Le secret de Brokeback Mountain (oscarisé en tant que meilleur réalisateur), qui se met aux commandes de ce film et ce pendant presque 4 ans !
Le résultat va même au-dessus de mes espérances car je ne pensais pas être aussi agréablement surprise et vivre de grands moments de cinéma, car il y en a un paquet dans l’Odyssée de Pi !
Alors qu’à la lecture du bouquin, je me disais que cela serait difficile voire impossible de réaliser ce genre d’histoire, à moins de n’en faire (qu’)un film d’animation, Ang Lee (et son équipe) a réussi haut-la-main !

Débutant avec pas mal d’humour, le film va prendre un tournant tragique et vous faire voyager avec le jeune garçon Pi et son compagnon de voyage imposé : un tigre du Bengale.
Exploitant les moyens cinématographiques à la manière d’un maestro, images de synthèse et 3D, le spectateur est plongé dans son film à 100%, (sur)vivant tous les événements riches en émotions. Arrêtons nous sur la 3D, car son utilisation surpasse le film de référence en la matière « Avatar », elle apporte beaucoup et est (enfin !) remarquablement utilisée et donne une réelle plus-value lors du visionnage, de ce voyage…Quant aux images de synthèse, principalement utilisée pour certains paysages mais surtout pour le tigre, elles se fondent quasiment dans le film et ne sert qu’à le rendre plus réaliste. Un comble pour une fable !

Le film, magnifique au niveau de la photographie, avec des scènes irréelles complètement féériques, peut-être un peu trop fluorescentes parfois, rappelant légèrement les couleurs dans Avatar qui en abusaient. Arrêtons la comparaison avec le film de James Cameron, car l’Odyssée de Pi est un magnifique conte, une ode à la nature, à sa puissance et à son respect (on aura même une pensée pour Miyazaki), le film aborde différents sujets comme le dépassement de soi et surtout à tout ce que l’on peut croire (ou pas).
Il s’adresse à un large public, je dirais de 7 à 77 ans, ayant plusieurs niveaux de lecture, il plaira aux petits comme aux grands, avec un bémol peut-être sur certaines scènes de tempêtes ou avec le tigre surprenantes, surtout avec la 3D, qui pourraient effrayer les têtes blondes.
L’acteur principal inconnu jusqu’à présent est tout à fait juste, sincère dans son interprétation (qui est aussi physique), et m’aura même fait versé ma larme.

En bref, L’Odyssée de Pi est pour moi le film de l’année 2012, non seulement une adaptation fidèle (voire meilleure !) et universelle du livre mais aussi le genre d’oeuvre cinématographique qui vous fait aimé le 7ème art, 2 heures de plaisir, d’aventures, de rêves éveillés, de décors avec un esthétisme à couper le souffle, bref tous les ingrédients qui vous feront voyager…sur l’eau. D’ailleurs jetez-y-vous sans hésitation, vous ne le regretterez pas ! Un grand, grand moment !

Rattrapage Vidéo – Les Fauves de Vincent Mariette avec Lily-Rose Depp, Laurent Lafitte, Camille Cottin
Rattrapage Vidéo – Glass de M.Night Shyamalan avec James McAvoy, Bruce Willis, Samuel L. Jackson
Rattrapage Vidéo – Monsieur (Sir) de Rohena Gera avec Tillotama Shome, Vivek Gomber
Rattrape Vidéo – L’Heure de la Sortie avec Laurent Lafitte, Emmanuelle Bercot, Pascal Greggory
Critique Film – Tolkien avec Nicholas Hoult, Lily Collins, Colm Meaney
Critique Film – Parasite de Bong Joon-Ho