Critique : Tale of Tales de Matteo Garrone avec Vincent Cassel, Salma Hayek,

Tale of Tales Affiche Matteo Garrone connu notamment pour son film, limite documentaire « Gomorra » sur la mafia napolitaine revient ici avec Tale of Tales, une adaptation des contes de Giambattista Basile, conteur du 17ème siècle dont les plus connus des auteurs se seraient inspirés pour écrire les leurs : Les frères Grimm, Charles Perrault et même Tolkien…Parmi la cinquantaine qu’il a écrit c’est seulement 3 que Tale of Tales en couvre. 3 histoires riches de signification comme tout conte qui se respecte. Le point commun aux 3 semble être le désir, en tout cas c’est celui que j’ai trouvé mais chacun regorge bien d’autres interprétations. A vous de vous laisser emporter tout simplement ou d’interpréter comme bon vous semble…
Dans la première histoire, c’est le désir d’avoir un enfant pour une reine (interprétée justement par Salma Hayek) qui l’obsède quand un mystérieux personnage lui dit que c’est possible à la condition qu’elle mange le coeur d’une créature, une sorte de dragon des mers. Alors son mari le roi (John C. Reilly) va à la chasse…La seconde histoire est celle d’un roi coureur et charmeur (interprété par Vincent Cassel) obsédé par son désir de séduire et coucher avec toutes les filles de son royaume, il tombe sous le charme d’une femme mystérieuse à la voix charmeuse et fera tout pour arriver à ses fins mais cela ne va pas être si facile, car celle-i ne souhaite pas lui montrer son physique…Et le troisième conte est celle d’un roi veuf (Toby Jones) obsédé par une puce qu’il recueille et dresse alors que sa fille ne pense qu’à prendre son indépendance et n’attend de son père qu’il la marie avec un prince parfait…Mais forcément tout ne va pas se passer ainsi.

Avec une direction artistique de grande qualité, des décors et une photographie magnifiques, ne se cachant pas de références comme Fellini ou Pasolini, je me suis laissée emportée par ces contes, certes parfois un peu longuet dans l’ensemble, les histoires sont énormément riches de personnages secondaires et de créatures fantastiques. Mêlant à la fois cruauté, féérie, Tale of Tales est un film de contes pour adultes et est réservé à un public averti car si certaines histoires ont quelques pointes d’humour assez plaisantes (je pense notamment au conte avec Vincent Cassel ou celui de la puce), des scènes sont assez saignantes ou effrayantes.
La musique du compositeur Alexandre Desplat (oscarisé pour la musique de The Grand Budapest Hotel) colle parfaitement à cette ambiance fantastique baroque, peuplée de créatures imaginaires, de saltimbanques, de jumeaux albinos, d’ogre,….

En bref, j’ai vraiment apprécié Tale of Tales, tous les acteurs sont très bons et même s’il n’y a pas spécialement de finalité, si la mise en places de trois histoires peut être un peu déroutante notamment au début du film, oubliez, écoutez, regardez et paradoxalement si ces contes sont pour adultes, retombez enfance…

Tale of Tales sort au cinéma le 1er juillet 2015. Vu en VOSTFR.

Pour gagner 5X2 places de cinéma et 5 livrets collector du film, participez au concours Tale of Tales jusqu’à sa date de sortie dans les salles obscures.

Bande-annonce Tale of Tales


Vidéos complémentaires Tale of Tales


Rattrapage Vidéo – Glass de M.Night Shyamalan avec James McAvoy, Bruce Willis, Samuel L. Jackson
Rattrapage Vidéo – Monsieur (Sir) de Rohena Gera avec Tillotama Shome, Vivek Gomber
Rattrape Vidéo – L’Heure de la Sortie avec Laurent Lafitte, Emmanuelle Bercot, Pascal Greggory
Critique Film – Tolkien avec Nicholas Hoult, Lily Collins, Colm Meaney
Critique Film – Parasite de Bong Joon-Ho
Critique Film – Ma de Tate Taylor avec Octavia Spencer

No Comments

Leave a Comment.