Sortie Video – Critique du film Les Huit Salopards de Quentin Tarantino avec Kurt Russell, Samuel L. Jackson

Les huit salopardsTarantino ne cache plus son goût pour les westerns de part ses précédents films et surtout avec le dernier et très bon Django Unchained, il revient ici avec Les huit Salopards (The Hateful Height en V.O) un western inégal pourtant doté de nombreuses qualités mais trop alourdi, à mon goût, par des dialogues interminables qui manquent également d’humour.
Les huit salopards est un western qui se passe en plein hiver après la guerre de Sécession. Le blizzard menace et une diligence transportant un chasseur de primes dit le Bourreau et menotté à une femme (Jennifer Jason Leigh) qu’il doit mener dans la petite ville de Red Rock pour la condamner à la potence. Ils croisent la route d’un autre chasseur de primes (Samuel L.Jackson) ancien soldat nordiste puis plus loin un ancien soldat sudiste qui se dit shérif (Walton Goggins)…Le climat extrême les fait s’arrêter dans le refuge de Minnie où se trouve 4 autres, un confédéré ancien général, Bob dit le mexicain, Jo Gage un cow-boy (Michael Madsen) et un autre (Tim Roth) surnommé le court-sur-pattes.
Si les huit salopards réunit tous les éléments du western entre Ouest sauvage (la photo est superbe aussi bien en intérieur qu’à l’extérieur) les personnages bien trempés, les scènes de coup de feu et aussi sanglantes, sans oublier une BO avec Ennio Morricone à la baguette… c’est également et surtout un huis clos à la Agatha Christie…
Les acteurs s’éclatent et comme souvent dans les films du réalisateur, le casting est 4 étoiles. Tarantino livre encore quelques leçons de cinéma mais le film est réellement trop bavard presque à frôler l’overdose ce qui m’a particulièrement lassée…Sans parler que j’ai été un peu déroutée par le changement de ton avec ce chapitre flash-back pourtant instructif sur le déroulement des événements mais avec cette voix-off en total rupture avec le ton général du film…
Tarantino semble parfois se regarder filmer et peut-être se faire (trop) plaisir en oubliant le spectateur devant lequel il n’a plus rien à prouver…Heureusement le plaisir subsiste à travers cette enquête policière, ce huis clos, même si l’on devine comment cela va se terminer on a envie de savoir qui de ces huit personnages est le plus salopard de tous et le pourquoi du comment…

Dans l’ensemble Les Huit Salopards reste un western de qualité mêlant du Reservoir Dogs, du Django Unchained mais Quentin Tarantino déçoit un peu niveau rythme plus de 2H30 de pellicule, les 2/3 du film ne sont que des dialogues (certes ironiques et plutôt bien ciselés) d’autant plus qu’en majorité ils ne sont pas aussi drôles que ce qu’il a pu livrer auparavant dans ses précédents films. Le scénario reste d’une grande intelligence et fait clairement le parallélisme avec la société actuelle américaine entre racisme, place des femmes, représentants de la loi…

Le DVD comprend 2 bonus dont un où Samuel L. Jackson nous présente la sortie du film dans les salles projeté en panavision 70mm comme au bon vieux temps.

Les Huit Salopards est disponible en VOD, blu-ray et DVD depuis le 25 mai.

center>

Critique Film – Ad Astra de James Gray avec Brad Pitt, Tommy Lee Jones
Concours – Gagnez des DVD du film Les Etendues Imaginaires
Sortie Vidéo – El Reino de Rodrigo Sorogoyen avec Antonio de la Torre
Sortie Vidéo : After, Chapitre 1 – L’adaptation de la célèbre saga littéraire
Sortie Video – Traîné sur le bitume de S. Craig Zahler avec Mel Gibson, Vince Vaughn
Rattrapage Vidéo – Les Fauves de Vincent Mariette avec Lily-Rose Depp, Laurent Lafitte, Camille Cottin

No Comments

Leave a Comment.