Blu-Ray : Django Unchained de Quentin Tarantino avec Jaimie Foxx, Christopher Waltz, Leonardo DiCaprio

Synopsis : Dans le sud des États-Unis, deux ans avant la guerre de Sécession, le Dr King Schultz, un chasseur de primes allemand, fait l’acquisition de Django, un esclave qui peut l’aider à traquer les frères Brittle, les meurtriers qu’il recherche. Schultz promet à Django de lui rendre sa liberté lorsqu’il aura capturé les Brittle – morts ou vifs.
Alors que les deux hommes pistent les dangereux criminels, Django n’oublie pas que son seul but est de retrouver Broomhilda, sa femme, dont il fut séparé à cause du commerce des esclaves…
Lorsque Django et Schultz arrivent dans l’immense plantation du puissant Calvin Candie, ils éveillent les soupçons de Stephen, un esclave qui sert Candie et a toute sa confiance. Le moindre de leurs mouvements est désormais épié par une dangereuse organisation de plus en plus proche… Si Django et Schultz veulent espérer s’enfuir avec Broomhilda, ils vont devoir choisir entre l’indépendance et la solidarité, entre le sacrifice et la survie… Disponible en vidéo depuis le 17 mai 2013. Interdit aux moins de 12 ans.

Après un Inglorious Bastards, qui ne m’avait pas vraiment emballé, Le désinvolte Tarantino revient avec une histoire de vengeance en revisitant cette fois-ci le western spaghetti sous fond d’esclavagisme. On retrouve sa patte à savoir une réalisation excellente, une conduite et mise en valeur des acteurs au sommet notamment Christopher Waltz (et son Oscar pour le meilleur second rôle) Leonardo DiCaprio dans un rôle de salaud dans lequelle on a peu l’habitude de voir, un Jamie Foxx un peu en deça, avec notamment un manque de charisme. Des seconds rôles paradoxalement importants et aussi bien joués, avec Samuel L. Jackson et Don Johnson. Tout cela acomppagné par une bande-son qui mélange aussi bien de la soul des années 70, du Ennio Morricone ou encore du rap rythmant les scènes d’actions.

En outre, des scènes sanglantes d’actions qui décapent, peut-être pas autant que le sabre de Kill Bill, mais des scènes assez violentes, de tortures notamment pas toujours suggérées et enfin des dialogues, certes pour certains utiles et « drôles » mais trop souvent interminables à mon goût…Le film aurait peut-être mérité une coupe de 30 minutes à ce niveau.
Au final, Django Unchained est un très bon western dont le héros, un esclave noir libéré, à la recherche de l’amour de sa vie, vengeur et protégé par son ami allemand, reste au final du grand Tarantino. Si vous aimez le réalisateur foncez !

Le Blu-Ray :

Les bonus sont un peu légers, dommage, l’image est parfaite, un petit bémol sur le son (piste V.O) mais n’étant pas équipé, à prendre avec des pincettes le mixage laissait à désirer : les voix étaient peu audibles contrairement à la BO et aux bruitages…

– Réinventer le western spaghetti : les chevaux et cascades de Django Unchained (13:51)
– Les costumes de Sharen Davis (12:07)
– A la mémoire de J. Michael Riva : la direction artistique de Django Unchained (12:54)
– 20 ans de travail : la collection amércaine « XX blu-ray » de Tarantino (spot promotionnel, 01:25)
– La B.O. De Django Unchained (spot promotionnel, 00:22)

Durée : 165 min
Genre : Western, Drame
Blu-ray testé : Edition française – Région B
Pistes Audio : Anglais, Français DTS-HD Master Audio 5.1
Sous-titres : Français, Anglais, Arabe, Danois, Finnois, Néerlandais, Norvégien, Suédois
Format d’image : 2.40:1
Codec : MPEG-4 AVC
Résolution : 1080p
Editeur : Sony Pictures

Livre – Stephen King à l’écran, une rétrospective des adaptions au cinéma et à la télé
Critique Film – Maléfique, Le pouvoir du mal avec Angelina Jolie, Elle Fanning
Critique Film – Joker de Todd Philips avec Joaquin Phoenix, Robert De Niro
Test Blu-Ray – Aladdin de Guy Ritchie avec Will Smith, Mena Massoud, Naomi Scott
Concours Terminé –  Gagnez des DVD du film Mon meilleur ami
Critique Film – Ad Astra de James Gray avec Brad Pitt, Tommy Lee Jones

No Comments

Leave a Comment.