Critique : Cheval de guerre de Steven Spielberg

Synopsis : De la magnifique campagne anglaise aux contrées d’une Europe plongée en pleine Première Guerre Mondiale, « Cheval de guerre » raconte l’amitié exceptionnelle qui unit un jeune homme, Albert, et le cheval qu’il a dressé, Joey. Séparés aux premières heures du conflit, l’histoire suit l’extraordinaire périple du cheval alors que de son côté Albert va tout faire pour le retrouver. Joey, animal hors du commun, va changer la vie de tous ceux dont il croisera la route : soldats de la cavalerie britannique, combattants allemands, et même un fermier français et sa petite-fille… Sortie en salles le 22 février 2012. Vu en VOSTFR

Alors qu’il nous avait livré et adapté (une partie des) les aventures de Tintin en fin d’année dernière sur grand écran, plutôt dans le respect de l’oeuvre d’Hergé avec toujours une réalisation sans failles, je n’avais pas été particulièrement émerveillée devant le film…J’avais passé certes un très bon moment mais la 3D ne tenait pas ses promesses et finalement je trouvais que tout cela manquait un peu d’humour…En même temps, l’humour des BDs a un peu vieillit et n’est pas non plus à se rouler par terre…Bref j’attendais donc au tournant ce nouveau film « à l’ancienne » de l’un des meilleurs réalisateurs de tous les temps avec Cheval de guerre (War Horse), une sorte de fresque historique se passant pendant la première guerre mondiale qui retrace le parcours d’un cheval qui va faire différentes rencontres et parfois bouleverser ses propriétaires temporaires…Cependant, le premier, jeune anglais Albert ne l’oubliera jamais et fera tout pour le retrouver…
A la lecture du scénario, je n’étais honnêtement pas très convaincue, film distribué par The Walt Disney Company, l’histoire de cette amitié entre un cheval (assez chanceux au final) et ce jeune homme senait (un peu trop) les bons sentiments. J’ai trouvé l’histoire parfois très longue, notamment le premier épisode de labourage du champ façon « La petite maison dans la prairie » pour le scénario et heureusement sans comparaison niveau réalisation…

La majorité des acteurs sont trop justes dans leur jeu avec au premier rang l’acteur Jeremy Irvine qui interprète Albert plutôt inconnu jusque là sans parler de Niels Arestrup qu’on a connu meilleur dans nos productions bien de chez nous…Peut-être était-ce accentué par le fait que bien que les protagonistes soient de différentes nationalités (anglais, français ou allemands) tout le monde parlait un anglais (certes avec un accent parfois marqué pour faciliter l’identification des camps) mais pour moi, c’est un gros défaut de ne pas voir les personnages parler leur propre langue, surtout lorsque le film est présenté en VO…
Passé ces défauts, on se fait tout de même embarqué dans cette histoire de cheval qui est tout de même à destination des pré-ados surtout s’ils sont en pleine étude de la première guerre mondiale à l’école,…Steven Spielberg sait très bien tourner des scènes de guerre, sait également faire des plans magnifiques de paysages, de plans larges façon « Autant en emporte le vent » et c’est sûr tout cela mené par une musique entraînante de son fidèle compositeur John Williams, on ne peut pas dire que c’est du cinéma de pacotille mais plutôt du grand !
Malheureusement et bien que la réalisation soit sans failles, je dirais que finalement ce scénario un peu trop enfantin ne m’a pas vraiment bouleversé…, Si vous aimez les fresques historiques parsemées d’amitiés entre hommes et animaux vous serez comblés d’autant plus si vous avez 11 ans et que vous vous passionnez pour la première guerre mondiale.

A noter : 1 million d’euros pour soutenir la recherche sur le cerveau

The Walt Disney Company France est heureuse d’annoncer les résultats de la septième édition d’Espoir en tête, une action caritative des Rotariens français au profit de la recherche sur le cerveau.
Le 26 janvier dernier, dans plus de 400 salles de cinéma en France, les Rotary-Clubs ont rassemblé près de 68 000 spectateurs autour d’avant-premières exceptionnelles du film événement de Steven Spielberg, Cheval de Guerre (sortie nationale le 22 février 2012).
A cette occasion, la collecte de fonds organisée sur la vente des contremarques va permettre aux Rotariens français, en partenariat avec The Walt Disney Company France et la FRC* de donner plus d’1 million d’euros aux chercheurs pour l’achat de matériel destiné à la recherche sur le cerveau.
La remise des fonds aura lieu au début du 2nd semestre 2012, à Paris.
Dans la lignée des actions de Mécénat soutenues par la Walt Disney Company France, nous sommes fiers d’avoir contribué, pour la 4ème année consécutive, au succès de l’action des Rotary-Clubs qui, depuis 2005, ont collecté plus de 5,5 millions d’euros au profit de la recherche sur le cerveau.

Le Rotary International est un mouvement centenaire de plus de 1,2 million d’hommes et de femmes qui, au-delà des barrières sociales ou géographiques, s’engagent quotidiennement au nom d’une éthique civique et professionnelle en développant des programmes d’intérêt général.

Les Rotariens multiplient les opérations concrètes en faveur d’un monde meilleur. Ils sont particulièrement actifs dans les domaines :

• de la santé : éradication de la polio dans le monde, lutte contre les maladies du cerveau en France,
• humanitaires : lutte contre la faim, fourniture d’eau potable et d’assainissement,
• de la formation des jeunes générations : alphabétisation, échanges de lycéens d’un an entre pays, bourses d’études, aide aux jeunes professionnels,
• et plus généralement de l’entente entre les peuples et en faveur de la paix dans le monde.

Association Espoir en tête : www.espoir-en-tete.org

Informations CHEVAL DE GUERRE : www.facebook.com/ChevalDeGuerre

Avis Vidéo –  Skin de Guy Nattiv avec Jamie Bell, Vera Farminga, Bill Camp
Critique Film – A Couteaux Tirés avec Daniel Craig, Chris Evans, Ana de Armas, Jamie Lee Curtis,
Critique Film – La Reine des Neiges 2 avec les voix avec Emmylou Homs, Charlotte Hervieux, Dany Boon
Critique Film – J’accuse avec Jean Dujardin, Louis Garrel, Emmanuelle Seigner
Critique Film – Le Mans 66 (Ford v Ferrari) de James Mangold avec Matt Damon, Christian Bale
Terminé Concours – Gagnez des coffrets DVD de la série Escape at Dannemora

No Comments

Leave a Comment.