Critique Film – Radioactive de Marjane Satrapi avec Rosemund Pike, San Riley

Radioactive

5 ans après la comédie saignante et cynique mais non moins réussie The Voices, Marjane Satrapi revient avec un biopic, celui de la Marie Curie. Première femme qui a reçu le prix Nobel pour ses recherches sur les radiations notamment avec son mari Pierre Curie et ses découvertes sur le polonium et radium. A ce jour c’est aussi la seule femme qui en ait reçu deux.
C’est donc à la fin du XIXème siècle que Marie Skłodowska une scientifique passionnée se heurte à sa communauté uniquement composée d’hommes et ne peut continuer ses recherches dans les meilleures conditions. Elle fait la connaissance de Pierre Curie qui lui ouvre ses portes et son cœur. Il deviendra son époux et tous deux feront une découverte majeure…Puis viendra un événement tragique…Malgré tout Marie Curie continuera ses recherches et commencera à les mettre à profit pour aider les hommes, poussée par sa fille aînée…

Representation Does Matter

Marie Curie est interprétée par Rosemund Pike, qui sous de faux airs d’Audrey Tautou soit dit en passant, livre une belle performance pour incarner cette femme solide et sensible, à la fois épouse, amante, mère et scientifique.
Radioactive n’est pas une bio classique tant sur le plan de la réalisation qu’au niveau de l’histoire. En effet Marjane Satrapi divise son film en deux parties avec une première axée sur ses découvertes, sa vie avec Pierre Curie et dans la seconde, un zoom sur sa vie privée avec notamment son aventure avec un de ses collaborateurs, l’éducation de ses filles, et la mise en oeuvre d’une de ses découvertes au profit de l’humanité.

Radioactive

Elle prend également le partie d’ajouter des Flash forwards, des ellipses mettant en lumière des événements tragiques causées par ses découvertes utilisées par des hommes à des fins destructrices, notamment Hiroshima en 1945, Tchernobyl en 1986…De quoi au passage nous faire réfléchir sur l’ambivalence, pour le meilleur et le pire de ses découvertes scientifiques. Le meilleur, Marie Curie l’a elle-même appliqué, en équipant de petits véhicules permettant de prendre des radiographies plus rapidement des blessés et leur éviter le plus souvent une amputation, lors de la première guerre mondiale… Sans parler du formidable héritage médical encore utilisé à ce jour pour sauver des vies via la radiographie, ou le traitement contre le cancer, cette dernière partie étant absente du film.

Que la lumière soit ! Et la lumière fut…

Epaulée par son directeur de la photo et probablement de son chef opérateur, on apprécie le travail sur les contrastes et des points ou objets de lumière comme une flamme, une étincelle, la fiole de radium émettant une lumière verte phosphorescente, ces exercices de style sont plutôt bienvenus et renforce la singularité du film et son propos. Ce couple habité par cette lumière, cet amour et ces recherches radioactives ! Surtout quand on sait qu’ils ont été exposés avec leur équipe pendant plus de 20 ans aux radiations, sans le savoir…

Radioactive

Bien sûr Radioactive à travers Maris Curie traite aussi de la place de la femme, « en plus » immigrée dans une société patriarcale, son histoire résonne forcément aujourd’hui où il y a encore tant de combats à mener pour les droits des femmes à travers le monde.
En bref, Radioactive n’est pas dénoué de petits défauts, il y a parfois des décalages inutiles comme cette scène d’un accident trop détaillé comparé à certains autres événements mais cela ne gâche en rien l’intérêt du film dans lequel la touche de Marjane Satrapi est la bienvenue, rendant hommage à cette femme exceptionnelle et inspirante encore de nos jours.

Radioactive sortira au cinéma le 11 mars 2020. Vu en VOSTFR

Critique Film – Light of my Life de et avec Casey Affleck, Anna Pniowsky
Critique Film – The Vigil de Keith Thomas avec Dave Davis
Sortie VOD – J’y Crois Encore avec KJ Apa, Britt Robertson
Sortie VOD – Dark Waters de Todd Haynes avec Mark Ruffalo, Anne Hathaway et Tim Robbins
Sortie VOD – The Informer avec Joel Kinnaman, Rosamund Pike, Clive Owen
Critique Film – Une Sirène à Paris de Mathias Malzieu avec Nicolas Duvauchelle, Marilyn Lima

No Comments

Leave a Comment.