Rencontre avec Clyde Philips, créateur de Dexter (La série)

Au Forum des Images, a lieu en ce moment et pour la première fois le festival Séries Mania commencé le 6 avril et qui finira le 11. Avec un programme plutôt chargé et alléchant, il a fallu faire un choix et comme par hasard, j’ai opté (quoique Canal + séries m’a beaucoup aider à choisir ;-)) pour la rencontre avec le Showrunner d’une de mes séries favorites, M.Clyde Philips.Le Showrunner, terme peu utilisé en France a plusieurs rôles au sein d’un show, comme celui de producteur exécutif, scénariste, monteur,… bref il supervise pas mal de choses.
Tout d’abord, il faut préciser que Clyde Philips n’est pas à proprement parlé le créateur de Dexter puisque ce personnage (et pas que lui d’ailleurs) est né de l’imagination de l’écrivain Jeff Lindsay, dont les droits du premier livre des aventures de Dexter avait été vendu à Showtime afin de réaliser la première saison, avec certes quelques légères adaptions et différences au niveau du scénario. C. Philips a tout de même rejoint la série au 2nd épisode de la saison 1 et a assuré son rôle de superviseur jusqu’à la saison 4. Si en effet, une (ultime ?) saison 5 est prévue, il ne sera pas de la partie…Avec pourtant une saison 4 haletante, une fin à en perdre ses bras et ses jambes (sic), c’est un peu une déception pour nous les fans. Mais qui sait c’est donc un ancien showrunner de 24 heures chrono qui prendra sa place : Chip Johannessen. Il justifie son départ pour des raisons personnelles principalement profiter de la vie avec sa famille qu’il a, à priori délaissée pendant 4 années.
Lors de cette rencontre, voici, en vrac, ce que nous avons appris : 

  • Il faut savoir que C.Philips s’est notamment occupé de la comédie Teenager « Parker Lewis ne perd jamais » et que c’est en effet une série très différente de Dexter. C’est en voyant le pilote et en étant sollicité par Showtime qu’il décida de rejoindre le show Dexter, notamment pour le côté emmotionnel de la série.
  • A noter qu’il y a environ 200 personnes qui travaillent sur la série.
  • D’après lui, Dexter, le personnage, plaît au public car nous sommes un peu comme ses confidents, nous sommes au courant de sa face cachée, de ce qu’il pense vraiment, son humour (noir), ses pulsions sont souvent exprimés en voix off, ce qui est une forme de narration finalement très agréable puisque le public est comme à l’intérieur de son esprit. Il faut aussi dire que Dexter est aussi une personne plutôt sympathique et serviable, du moins, le jour.
  • Dexter n’est pas qu’un anti–héros il est aussi un héros mais aussi un super héros, oui il tue les bad guys voire les très mauvais, il a des règles des codes qu’il respecte scrupuleusement et Clyde fait le rapprochement avec un certain Batman qui n’a pas forcément de super-pouvoirs mais qui a aussi un côté très Dark. Aussi, peu de serial killers suivent des règles quant aux victimes qu’ils choisissent, ce sont pour la plupart des personnes innoncentes, contrairement à notre cher Dexter.
  • Le public peut s’identifier aussi au personnage, tout le monde a finalement un côté sombre (certes de degrés différents) mais qui n’a jamais fait semblant dans sa vie, dans une conversation par exemple, caché ce qu’il pense vraiment de son interlocuteur ou avoir eu des pensées sombres, méchantes…
  • Personne d’autre que Michael C.Hall n’aurait pu interpréter Dexter, quand il joue, il sait ce qu’il dit, il est conscient de son personnage à double facette, c’est un acteur gracieux, ile le compare à un danseur et surtout très intelligent…Comme Dexter.
  • Est-ce que Dexter est bon ou mauvais ? Difficile de répondre, personne ne peut répondre à cette question, ce que l’on sait c’est qu’il a des codes, il n’est pas égoïste, il n’a pas de remords c’est ce qu’il fait aussi qu’il réussit dans sa mission de tuer des personnes qu’il le mérite à ses yeux, du moins.
  • La manière de filmer est très importante dans Dexter, aussi bien les décors, que les lumières, l’esthétique est aussi importante et le contraste Jour-Nuit qui fait référence au profil du personnage principal y est pour quelque chose. Quant à la façon de filmer les meurtres de Dexter, il y a beaucoup de suggestions, on ne voit pas les détails de la découpe en morceau par exemple et lors de la cérémonie avant la mort de la victime, Dexter est toujours filmé de haut et sa victime d’en-bas pour souligner la supériorité du tueur et la soumission de sa proie. La formidable musique aussi, notamment du générique de début contribue à cette atmosphère plutôt moite de Miami…
  • Enfin dans son job de Showrunner, le plus difficile à faire et d’obtenir le consensus de toute l’équipe
  • Et même si Clyde ne participera pas à la saison 5, il imagine une fin plutôt négative pour Dexter, celui-ci allongé sur une table attendant son injection mortelle…

Ci-dessous, voici un extrait de la rencontre (merci Alexa 1235). A noter que C. Philips a été interviewé par Pierre Langlais, journaliste spécialiste des séries TV qui contribue notamment à l’excellent magazine Bi-mensuel « Générique[s] » dont le dernier numéro comporte un dossier sur Dexter.

Avis Vidéo –  Skin de Guy Nattiv avec Jamie Bell, Vera Farminga, Bill Camp
Critique Film – A Couteaux Tirés avec Daniel Craig, Chris Evans, Ana de Armas, Jamie Lee Curtis,
Critique Film – La Reine des Neiges 2 avec les voix avec Emmylou Homs, Charlotte Hervieux, Dany Boon
Terminé – Concours Série – Gagnez 1 coffret DVD de la saison 2 de Killing Eve
Critique Film – J’accuse avec Jean Dujardin, Louis Garrel, Emmanuelle Seigner
Critique Film – Le Mans 66 (Ford v Ferrari) de James Mangold avec Matt Damon, Christian Bale

No Comments

Leave a Comment.