Critique : Man of Steel de Zack Snyder avec Henry Cavill, Amy Adams, Michael Shannon, Russel Crowe

Man of SteelSynopsis : Un petit garçon découvre qu’il possède des pouvoirs surnaturels et qu’il n’est pas né sur Terre. Plus tard, il s’engage dans un périple afin de comprendre d’où il vient et pourquoi il a été envoyé sur notre planète. Mais il devra devenir un héros s’il veut sauver le monde de la destruction totale et incarner l’espoir pour toute l’humanité. En salles le 19 juin 2013. Vu en VOSTFR et en 3D Digital.

Superman fête ses 75 ans cette année et rien de tel que Zack Snyder à la réalisation ainsi que le trio gagnant scénaristes de The Dark Knight Rises pour rajeunir la franchise d’un des super-héros les plus emblématiques de tous les temps. Superman est incarné par un acteur anglais Henry Cavill plus que crédible (et charmant !) entouré d’un casting 4 étoiles avec le méchant Zod, joué par un Michael Shannon au sommet de sa forme, Russel Crowe en père Kryptonien ou Amy Adams en Loïs Lane.
Man of steel fait bien partie des blockbusters de l’été à ne pas rater, il a de grandes qualités avec une intro assez noire et qui en met pleins les yeux. Car oui Man of Steel va vous en mettre plein les mirettes, voire même trop. Voici le premier défaut. Le film dure 2H20 et c’est un peu trop de destruction massive de buildings, notamment à la fin, le combat final se fait un peu trop attendre et pour le coup devient un peu trop long, sans parler que cela ressemble au combat de The Avengers, mais en moins bien. Mais revenons au commencement, dès le début Zack Snyder réussit à nous attendrir avec la naissance de l’enfant sacré « Kal-El » qui sera envoyé sur Terre tel un messie et abandonné par ses parents pour le bien de l’humanité…

On pourra deviner le parallèle religieux de l’envoyé par les cieux pour sauver la Terre et ses hommes, qui a 33 ans (tiens !) va prendre conscience de son pouvoir, ses pouvoirs. Mais pas de prosélytisme dans Man of Steel, ou peu…
Ceci étant dit revenons aux effets spéciaux, si le film n’en est pas avare il y a quelques moments d’émotions et c’est plutôt rare dans LE film de super-héros, via des flash-backs assez bien amenés. Le second point fort du film est également la genèse de Clark Kent, comment va t-il devenir Superman, comment va t-il prendre connaissance de ses origines, de ce qu’il est et de quel côté va t-il se ranger ? Pour cela, ses parents adoptifs sont là et notamment son père incarné par un Kevin Costner à l’aise dans son rôle, va l’influencer grandement dans ses choix, et dans ce qu’il va être. Certes, dans la narration, Man of Steel présente des raccourcis maladroits, sans oublier une scène plutôt ridicule quant au choix que va faire le père adoptif…Un peu dommage.
Mis cela de côté, Superman revient sans son slip rouge, ce qui est déjà une bonne chose, mais dans une histoire, son histoire. Zack Snyder revient aux sources et nous livre un reboot du super héros avec des petits défauts, mais plutôt fidèle au personnage du Comic et au final un très bon divertissement. Man of Steel n’est que finalement le début de ses aventures et si l’on n’est pas trop blasé par les super héros, on aura bien envie de revoir ce Man of Steel dans d’autres aventures !

Sortie VOD – Les enquêtes du Département V : Dossier 64
Critique Film – Apprentis Parents de Sean Anders avec Mark Wahlberg, Rose Byrne, Octavia Spencer
Critique Film – Le Chant du Loup de Antonin Baudry avec François Civil, Reda Kateb, Matthieu Kassovitz, Omar Sy
Sortie Vidéo – Frères Ennemis de David Oelhoffen avec Matthias Schoenaerts, Reda Kateb, Sabrina Ouazani
Critique Film – Alita : Battle Angel de Robert Rodriguez avec Rosa Salazar, Christoph Waltz
Sortie Vidéo – Burning de Lee Chang Dong avec Yoo Ah-In, Steven Yeun, Jeon Jong-seo

1 Comment

  1. c’est un vrai succès ce film, superman a eu des 75 ans mérités
    le prochain superman annoncé, sera un feat avec batman, ce qui me laisse septique

    Reply

Leave a Comment.