Critique : L’Autre Monde de Gilles Marchand avec Louise Bourgoin

Voilà plus d’un mois que j’ai vu ce film grâce à Touscoprod et je n’arrivais pas encore à me forger une opinion arrêtée. Je me décide enfin à vous faire part de mon avis qui est en fait mitigé. L’Autre Monde, film présenté à Cannes Hors compétition  avec notamment Louise Bourgoin et Melvil Poupaud est le premier film de Gilles Marchand en tant que réalisateur, dont le pitch m’intéressait et m’intriguait assez, puisqu’il traite entre autre de monde virtuel à la Second Life.

Synopsis : C’est l’été dans le sud de la France. Gaspard est un adolescent heureux qui partage son temps entre ses amis et sa copine, Marion. Mais Gaspard va rencontrer Sam et sa vie va basculer. Car Sam est une fascinante jeune femme qui cherche dans le jeu virtuel « Black Hole » un partenaire pour mourir. Sortie le 14 juillet.

C’est donc à la fois dans 2 mondes que nous naviguons dans ce film. Un virtuel sous la forme d’un jeu vidéo, quasi uniquement en noir et blanc, froid, sombre, stérile appelé « Black Hole », monde futuriste à la Second Life où chaque habitant réel se cache derrière son avatar et semble libre d’incarner le personnage qu’il désire avec le sexe, l’apparence et la voix qu’il souhaite, certes dans la limite des choix proposé par le créateur du jeu. Et puis, le monde bien réel qui nous emmène dans les ruelles ensoleillées de Marseille, en passant par les calanques, sous un soleil de plomb et sous le son des grillons dans la garrigue, bref tout y est. On suit avec sourire l’histoire, sans histoires, d’un couple de jeunes adultes,dont le garçon va être intrigué et emporté par une jeune femme silencieuse, mystérieuse, glauque et surtout suicidaire qui est accro au jeu virtuel « Black Hole ». Celle-ci est campée par une Louise Bourgoin sexy , bien dans son rôle de fille paumée et un peu tête à claques. Les hommes se régaleront de voir certains de ses attributs ;-)…
Alors qu’il a tout pour être heureux avec sa charmante petite copine interprétée par Pauline Etienne (qui à mon avis à un bel avenir cinématographique), le jeune homme joué par Gregory Leprince- Ringuet va s’obstiner à rentrer dans le monde virtuel de cette veuve noire qui fera tout pour l’emporter dans sa toile…Le film a le mérite de traiter un sujet, les mondes virtuels, pas forcément facile à mettre en scène, il est vrai que parfois il manque pas mal de rythme mais pour ma part j’avais envie de savoir la fin de l’histoire.  J’ai plutôt apprécié le jeu des acteurs et notamment celui de Gregory Leprince-Ringuet (dont c’était la première fois que je le voyait à l’écran) à la fois naïf et mature. Aussi, la photo parfois très esthétique, les scènes de nuit plutôt magnifique (voir l’affiche) et la BO plutôt lyrique, méritent également d’être mentionnés, illustrant à merveille la tension amoureuse et émotionnelle des couples du film. En plus d’un manque de rythme, la fin aurait mérité de se terminer sur une scène autre que celle présentée. Enfin si l’on comprend la difficulté et les moyens mis en oeuvre pour la réalisation de l’univers de Black Hole, le résultat est un peu décevant et ne casse pas des briques, surtout au vu des jeux videos online que l’on connaît.

Le risque est que ce film pourrait être à tort interprété comme une critique primaire des mondes virtuels à la Second Life, c’en est en fait un élément certes important, déterminant pour l’intrigue et effectivement dangereux si peuplé de personnes malveillantes. Comme tout endroit réel, non ? L’intérêt est tout de même de suivre le parcours de ce jeune homme et de voir comment il se fait embarquer dans cette histoire lugubre. En résumé, le film est loin d’égaler un autre film (précurseur) traitant majestueusement des mondes virtuels, je pense à Avalon de Mamoru Oshii. L’Autre Monde est un petit thriller actuel avec ses défauts mais courageux de part son sujet, qui nous replonge aussi avec plaisir dans l’insousciance de l’adolescence…En cadeau, un nouvel extrait de la Piscine.

Critique Film – Ad Astra de James Gray avec Brad Pitt, Tommy Lee Jones
Sortie Vidéo – El Reino de Rodrigo Sorogoyen avec Antonio de la Torre
Sortie Vidéo : After, Chapitre 1 – L’adaptation de la célèbre saga littéraire
Sortie Video – Traîné sur le bitume de S. Craig Zahler avec Mel Gibson, Vince Vaughn
Rattrapage Vidéo – Monsieur (Sir) de Rohena Gera avec Tillotama Shome, Vivek Gomber
Rattrape Vidéo – L’Heure de la Sortie avec Laurent Lafitte, Emmanuelle Bercot, Pascal Greggory

3 Comments

  1. Bonjour, critique intéressante mais le premier rôle masculin est interprété par Grégoire Leprince-Ringuet et pas "Gregory LePrince-Raguet". Vu notamment dans les chansons d'amour de Honoré (excellent si tu veux tu faire une image du garçon). J'ai hâte de la voir en salle et pour info je fais moi aussi partie de la communauté de touscoprod. Je reviendrai poster un petit com' (j'espère que tu auras corrigé cette petite faute d'ici là :)

    Excellent bloging de fin de journée

    Reply
  2. Bonjour Anonyme ! Merci faute de frappe corrigée merci ! Heureusement je l'avais cité 2 fois et n'avait fait l'erreur qu'une seule fois…A bientôt donc ! ;-)

    Reply

Leave a Comment.