Critique : L’écume des jours de Michel Gondry avec Romain Duris, Audrey Tautou

L'écume des joursSynopsis : L’histoire surréelle et poétique d’un jeune homme idéaliste et inventif, Colin, qui rencontre Chloé, une jeune femme semblant être l’incarnation d’un blues de Duke Ellington. Leur mariage idyllique tourne à l’amertume quand Chloé tombe malade d’un nénuphar qui grandit dans son poumon. Pour payer ses soins, dans un Paris fantasmatique, Colin doit travailler dans des conditions de plus en plus absurdes, pendant qu’autour d’eux leur appartement se dégrade et que leur groupe d’amis, dont le talentueux Nicolas, et Chick, fanatique du philosophe Jean-Sol Partre, se délite. En salles le 24 avril 2013. Projection suivi d’une session questions réponses avec le réalisateur

L’Ecume des jours, classique de Boris Vian, que l’on lit normalement pendant l’adolescence, et bien je ne l’ai pas lu tout simplement parce qu’à l’époque, j’en avais lu quelques pages et le style ne m’avait pas vraiment emballée, plutôt déroutant…Et ça tombe bien parce que voici son adaptation par Michel Gondry :), réalisateur de nombreux clips musicaux pour Daft Punk, Björk mais aussi de films comme Eternal Sunshine of the Spotless Mind…L’Ecume des jours c’est aussi avant tout une histoire d’amour mais aussi d’amitié.
On plonge donc dans l’appartement surréaliste de Colin un inventeur rentier qui va trouver l’amour en la personne de Chloé, avec l’aide de ses amis Nicolas et Chick…Il est difficile de vous en dire plus tant le film est original, certes on reconnaît la patte artisanale de Gondry (stop motion, éclairage, etc.). Sachez que pendant la première heure j’ai plongé dans le film, ouvert de grands yeux pour assister à un spectacle complètement surréel, certes un peu déroutant, mais l’univers que nous présente Gondry et Vian est bourré de petits détails où l’on prend plaisir à voir des objets/inventions qui prennent vie. Tout est joyeux, drôle, on se sent comme un enfant émerveillé face à ce qu’il est en train de se passer.

Puis la seconde partie est plus laborieuse, certes l’histoire est beaucoup moins joyeuse, moins colorée pour laisser transparaître la déclinaison de Chloé et sa maladie, les effets spéciaux ne font plus trop leurs effets, la nouveauté et l’onirisme s’étiolent petit à petit, on s’ennuie un peu jusqu’à une fin finalement peu touchante.
Si Le casting est d’enfer avec une belle brochette d’acteurs, de comédiens, d’humoristes comme Romain Duris, Audrey Tautou, Gad Elmaleh, Omar Sy, Philippe Torreton, Aïssa Maïga…Peut-être qu’il manque une certaine alchimie entre tous, on ne s’attache pas vraiment aux personnages et il y a finalement peu d’émotions qui sont transmises au spectateur.
En résumé, il semble bien qu’il n’y avait qu’un réalisateur pour adapter ce livre au style particulier, c’est vrai que c’est un émerveillement, un film original, un peu loufoque mais l’histoire poétique bourrée de métaphores, sert une réalisation de haut vol, on découvre tous ces décors, ces objets animés avec plaisir malheureusement, ceux-là finissent par être trop présents et prennent le dessus sur les acteurs pourtant connus et assez charismatiques. Que cela ne vous empêche pas d’aller voir le film, ne serait-ce par curiosité car c’est tout de même une belle leçon et expérience cinématographique.

Si vous souhaitez gagner des places pour voir L’Ecume des jours !

Critique Film – Ne Coupez Pas ! de Shin’ichirô Ueda
Rattrapage Vidéo – Casse-Noisette et les quatre royaumes
Critique Film – Simetierre avec Jason Clarke, Amy Seimetz, John Lithgow
Rattrapage Vidéo – Amanda de Mikhaël Hers avec Vincent Lacoste, Isaure Multrier, Stacy Martin
Prochainement – Donnybrook de Tim Sutton avec Jamie Bell, Frank Grillo, Margaret Quallet
Rattrapage Vidéo – Galveston de Mélanie Laurent avec Ben Foster and Elle Fanning

No Comments

Leave a Comment.