Critique : Les Enquêtes du Département V – Profanation et sortie e-cinéma de Miséricorde

Une deuxième enquête adaptée des best-sellers de Jussi Adler-Olsen

ProfanationOn ne présente plus les (souvent très bons) romans en provenance des pays nordiques qui se classent dans la catégorie des Thrillers comme ceux de Camilla Lackberg, Arnaldur Indriðason et leurs personnages récurrents qui nous plongent dans des histoires souvent glauques mais ultra prenantes en Suède ou bien encore en Islande; pour ceux que j’ai lus…A l’image de la trilogie Millénium qui a bénéficié d’adaptations au cinéma avec même un remake américain, c’est au tour de l’auteur danois Jussi Adler-Olsen qui voit ses premiers thrillers adaptés pour le grand écran (et petit…)avec ses deux premiers romans Miséricorde (que je l’ai lu et vu en VOD…) et donc Profanation. Cette série représente donc les enquêtes du département V où un binôme de flics reprend des Cold case (affaires non résolues depuis des années). Carl Mørck est un inspecteur plutôt mal au point psychologiquement suite à un long congé maladie qui fait lui-même suite au décès de son précédent co-équipier avec une vie perso proche de zéro, ayant un fils et étant séparé de sa femme. Il se voit donc relégué tel un Mulder au sous-sol avec son assistant Assad d’origine syrienne, grand gaillard qui raisonne souvent son partenaire.

Je vous parle principalement ici de Profanation (en bas de cet article uniquement de la sortie de Miséricorde, les deux films peuvent se voir dans le désordre et ne se suivent pas particulièrement).
Les deux collègues se concentrent cette-fois sur le meurtre de jeunes jumeaux, alors étudiants il y a une vingtaine d’années. Leu père un ex-flic alcoolique et en détresse est venu voir Carl et s’est suicidé le lendemain, lui laissant tout un dossier d’indices, qui ne lui ont malheureusement pas servi à savoir qui les avait tuer.

L’enquête se met en place doucement pendant la première demi-heure du film et nous plonge petit à petit dans une atmosphère grave et pesante, parsemée de flash-backs qui petit à petit nous permet de recoller un peu les morceaux de ce puzzle entre passé et présent.
Les deux acteurs reflètent bien les personnages, même si, le côté vie privée des deux est plutôt mis de côté contrairement aux livres. L’acteur (à la mâchoire de Schwarzenegger) incarnant Carl,très connu au Danemark Nikolaj Lie Kaas interprète parfaitement cet inspecteur torturé et renfermé, obsédé par la résolution de cette enquête…Assad (Fares Fares) son assistant apporte un peu d’humour et est un gros soutien psychologique et physique pour Carl amoindri justement sur ces 2 aspects.

Profanation

A l’image de certains thrillers américains on pense notamment à Seven, avec un style âpre, sombre, Profanation dresse également au fil de l’enquête une histoire passionnelle avec le portrait d’une jeune femme (bravo aux actrices jeunes et moins jeunes pour ce rôle). En bref, avec une réalisation efficace une intrigue prenante, Profanation est un très bon polar nordique. Attention il est parfois violent et reste interdit aux moins de 12 ans.

Pour info 5 des romans de Jussi Adler-Olsen ont déjà été publiés dont la majorité ont rencontré un succès planétaire et 5 autres devraient normalement suivre pour compléter la série des Enquêtes du département V. Les deux premiers films ont cartonné au Danemark et ont été quasi les plus grand succès dans ce pays avec Profanation qui s’est même classé devant le Hobbit…
A savoir que le tournage du troisième livre « Délivrance » va débuter dans les jours qui viennent avec le même réalisateur et acteurs. Chouette on a hâte de le découvrir sur petit ou grand écran :) !

Profanation sortira au cinéma le 8 avril 2015. Vu en VOSTFR

Sortie « e-cinéma » Miséricorde disponible en VOD / SVOD uniquement

A noter la sortie du premier opus « Miséricorde » uniquement sur les plates-formes VOD et SVOD, permettant ainsi de permettre au plus grand nombre de pouvoir voir ce film, qui si sorti, en salles ne le serait que dans les grandes agglomérations françaises et encore pour peu de temps…Le film est disponible depuis le 27 mars sur la majorité des services de vidéo à la demande : CLUB VIDEO SFR, FILMOTV, GOOGLE PLAY, ITUNES, MYTF1VOD, ORANGE, PLUZZ VAD, VIDEOFUTUR, WUAKI.TV.
Ceci permettra au film d’être disponible via l’ensemble des fournisseurs d’accès : Bouygues, Free, Numéricable, Orange et SFR ainsi que sur la majorité des terminaux OTT (TV connectées, tablettes, ordinateurs, consoles de jeux…). Le film sera ainsi accessible à plus de 80% des foyers français.

Avec la formidable croissance et la facilité d’accès de la vidéo à la demande, et face à l’encombrement des salles, Wild Bunch souhaite désormais offrir à de vrais films de cinéma un modèle de distribution alternatif, avec l’objectif d’en faire de véritables événements et de les amener au plus large public possible.
Wild Bunch sera rapidement en mesure d’offrir une sortie exclusive par mois dans les territoires où la société est distributeur. A venir notamment sur le même format : What we do in the shadows, Green Inferno, Sinister 2…

Le film sera disponible environ un mois pour environ 7 euros pour une location de 48 heures. Pour en savoir plus sur cette sortie VOD particulière appelée « e-cinéma », je vous conseille cet article du Monde.

Le film Miséricorde est également un bon thriller noir, certes il m’a moins passionné car j’avais lu le livre et même si bien adapté l’enquête n’était pas aussi passionnante que celle de Profanation.

Bande-Annonce Les enquêtes du Département V – Miséricorde et Profanation



Sortie VOD – Les enquêtes du Département V : Dossier 64
Sortie Vidéo – RBG de Betsy West, Julie Cohen (II)
Critique Film – Apprentis Parents de Sean Anders avec Mark Wahlberg, Rose Byrne, Octavia Spencer
Critique Film – Le Chant du Loup de Antonin Baudry avec François Civil, Reda Kateb, Matthieu Kassovitz, Omar Sy
Sortie Vidéo – Frères Ennemis de David Oelhoffen avec Matthias Schoenaerts, Reda Kateb, Sabrina Ouazani
Critique Film – Alita : Battle Angel de Robert Rodriguez avec Rosa Salazar, Christoph Waltz

1 Comment

  1. Je ne suis pas très friand des réalisations danoises, mais j’avoue que j’ai bien aimé celle-ci. C’est un excellent thriller qui propose une intrigue bien ficelée et de très bons acteurs.

    Reply

Leave a Comment.