Critique : Annabelle de John R. Leonetti avec Annabelle Wallis, Ward Horton

Annabelle1 an après Conjuring : Les dossiers Warren de James Wan, qui nous avait bien fait frissonner en renouvelant un peu le film de maison hantée et de possessions, voici le spin-off « Annabelle », cette poupée possédée qui avait fait quelques apparitions dans Conjuring permettait d’introduire le couple Warren et ses compétences. Ici, nous allons comprendre les malheurs qu’elle a causés, notamment dans les années 70 en commençant par un jeune couple futurs/jeunes parents.
Malheureusement Annabelle n’est pas à la hauteur de Conjuring, mêlant un peu d’Insidious et de Rosemary’s baby. Le film est un peu lent et parfois ennuyeux et pourtant ils présentent de très bons moments de frayeurs qui m’ont bien fait frissonner sans me faire faire des bons de 3 mètres sur mon siège…
Oui sans spoiler, Annabelle n’est qu’une affreuse poupée dont un démon se sert pour persécuter cette jeune famille, donc ne vous attendez pas à Chucky car elle ne s’anime pas (vraiment). Aussi on se demande comment la future mère, certes collectionneuse de poupées en porcelaine peut convoiter cette poupée, à priori rare et surtout l’installer dans la chambre de son futur bébé…Bref, ce n’est pas très grave mais il est vrai que peut-être si les auteurs (et ce dès le film Conjuring) avait choisi la poupée originale (Oui tremblez car elle existe !) qui est plutôt une poupée de chiffon souriante et plutôt attrayante, cela aurait été peut-être été plus crédible mais certes moins attirant sur l’affiche…

En bref, Annabelle reste un bon petit film effrayant qui n’apporte pas grand chose de nouveau au genre, j’éviterais quand même de le conseiller à de jeunes ou futurs parents ou forcément aux âmes sensibles aux histoires de maison hantée et de démons. Au cinéma le 8 Octobre 2014.


Annabelle – Bande-Annonce Officielle [VOST… par Lyricis

Critique Film – 1917 de Sam Mendes avec George MacKay, Dean-Charles Chapman
Sortie Blu- Ray – Roubaix une lumière d’ Arnaud Desplechin avec Roschdy Zem, Léa Seydoux, Sara Forestier, Antoine Reinartz
Critique Film – L’Adieu (The Farewell) de Lulu Wang avec Awkwafina, Tzi Ma, X Mayo
Cinéma : Top Films 2019
Noël chez Warner, quelques idées cadeaux #showroomwb
Avis Vidéo –  Skin de Guy Nattiv avec Jamie Bell, Vera Farminga, Bill Camp

No Comments

Leave a Comment.