Critique du film : Au Coeur de l’Océan de Ron Howard avec Chris Hemsworth, Benjamin Walker, Cillian Murphy

Au Coeur de l'océanAprès nous avoir livré Rush un des meilleurs films de l’année 2013 sur la rivalité qui opposait les deux pilotes de F1 James Hunt et Niki Lauda, Ron Howard revient avec Au Coeur de l’Océan, un film également adapté de faits réels, plus précisément de l’histoire qui a inspiré le célèbre roman d’Herman Melville : Moby Dick.

Nous sommes en 1820 en pleine Nouvelle-Angleterre et l’huile de baleine est précieuse en faisant office de source d’énergie électrique car elle permet de donner la lumière en alimentant les lampes de l’époque. Owen Chase interprété par Chris Hemsworth baleinier aguerri rêvant d’être capitaine se fait appeler par les plus puissants armateurs afin d’épauler George Pollard (Benjamin Walker), un jeune capitaine débutant qui ne vaut sa place que par sa naissance afin d’embarquer sur le Essex et ramener le plus de barils de l’or jaune…

Alors que le film est ponctué par le récit de celui qui a été jadis le moussaillon de cette aventure mythique, le film se compose de deux parties principales, la première digne d’un grand film d’aventures maritime où l’on est au plus près de l’équipage avec notamment Cillian Murphy ou le jeune Tom Holland (le prochain Superman…) et où la reconstitution des décors, des manoeuvres de l’époque respirent l’authenticité, la dureté de la vie sur le bateau en plus de la rivalité du capitaine et de son second… Bien sûr il y a donc cette mystérieuse baleine blanche qui va mettre à mal les plans de l’Essex et les confrontations vont être terribles et plutôt tendues. On pense bien sûr à Master and Commander mais ici beaucoup moins de bavardages, un peu à l’Odyssée de Pi sur certains plans lumineux mais moins contemplatifs. Enfin la seconde partie est clairement un épisode de survie remplie d’émotions où sans vous raconter les- dénouement, les matelots vont devoir faire de sacrés choix, tout en sachant que la fameuse baleine blanche rôde toujours…

Encore une fois Ron Howard réussit un sacré pari en retranscrivant cette célèbre histoire sur grand écran, d’autant plus qu’après Rush, il donne à nouveau la possibilité à Chris Hemsworth de démontrer qu’il a de véritables talents de comédiens, totalement investi puisqu’à l’instar des autres acteurs, il a suivi un régime draconien pour perdre énormément de poids et de muscles afin de rendre plus réaliste l’épisode de survie…

Au coeur de l'océan

En bref, Au Coeur de l’Océan est une aventure épique complètement immersive (et ce même en 2D) captivante et non dénuée d’émotions, portée à la fois par une mise en scène et un montage réussis qui subliment ce casting (déjà) 4 étoiles. Si certes il y a quelques scènes où les effets spéciaux sont perfectibles (à priori dû à un manque de budget) à contrario d’autres plans et scènes sont époustouflants ! Au Coeur de L’Océan vous fera voyager à travers ce combat de l’homme contre la nature (mais aussi contre lui-même), n’attendez plus, embarquez sur l’Essex !

Au Coeur de l’Océan sort le 9 décembre 2015 au cinéma (en 2D et 3D). Vu en VOSTFR et en 2D + Junket spécial blogueurs avec Ron Howard d’environ 45 minutes où il a répondu à de nombreuses questions et contant quelques anecdotes à savoir: que ce film est le plus compliqué qu’il ait tourné, que la moitié des scènes en mer ont été tournées sur l’océan, que la 3D est une 3D de post-production car le budget ne le permettait pas de le faire lors du tournage, la lumière du film donne à la fois un effet ancien et moderne, accentue les émotions de chaque protagonistes, que les thématiques de courage et défi sont quelque chose qui l’intéresse, d’exploiter, de creuser, où ce sont deux aspects récurrents dans ces films, qu’il a toujours eu peur de l’océan mais également fasciné…..

Avis Vidéo –  Skin de Guy Nattiv avec Jamie Bell, Vera Farminga, Bill Camp
Critique Film – A Couteaux Tirés avec Daniel Craig, Chris Evans, Ana de Armas, Jamie Lee Curtis,
Critique Film – La Reine des Neiges 2 avec les voix avec Emmylou Homs, Charlotte Hervieux, Dany Boon
Critique Film – J’accuse avec Jean Dujardin, Louis Garrel, Emmanuelle Seigner
Critique Film – Le Mans 66 (Ford v Ferrari) de James Mangold avec Matt Damon, Christian Bale
Terminé Concours – Gagnez des coffrets DVD de la série Escape at Dannemora

No Comments

Leave a Comment.