Critique : Miss Peregrine et les Enfants Particuliers de Tim Burton avec Eva Green, Asa Butterfield, Samuel L. Jackson

Miss PeregrineMiss Peregrine est les enfants particuliers est une histoire fantastique à la fois sombre et mystérieuse avec un peu d’humour (noir) qui, à la lecture des romans de Ransom Riggs (3 tomes, je n’ai pour le moment lu que le premier) semblait taillée sur mesure pour Tim Burton. C’est donc avec beaucoup d’attente que j’ai découvert le film et j’étais un peu méfiante vu les derniers films du réalisateur que l’on avait un peu perdu dans les grosses productions telle qu’Alice au pays des merveilles ou dans des films plus intimistes comme Big Eyes.

Miss peregrine et les enfants particuliersMiss Peregrine et les enfants particuliers est l’histoire de Jacob 16 ans qui découvre à la mort de son grand-père auprès du quel il était assez proche, un monde parallèle avec des sortes de monstres camouflés en adultes qui en veulent à des enfants ayant des pouvoirs spéciaux et qui sont protégés par une certaine Miss Peregrine qui se transforme elle-même en oiseau. Il va se rendre à leur rencontre et s’apercevoir qu’il est lui même doté d’une particularité…

Tout d’abord ce fût un grand plaisir de voir les personnages du livre prendre vie sur grand écran même si pour des questions de scénario deux jeunes filles ont vu leur pouvoir inversé contrairement au livre. Pour le bonheur de nos yeux, le film Miss Peregrine n’est pas englué dans des écrans verts à chaque plan ce qui renforce le caractère réel de cette histoire fantastique, si j’ose dire.
Le deuxième bon point réside dans le choix des acteurs, je trouve que le héros Jacob interprété par le jeune Asa Butterfield ( Hugo Cabret, La Stratégie Ender) est un choix judicieux il porte bien, sur ses frêles épaules le rôle du héros (ou anti…). Eva Green en « Scary Poppins » comme l’a appelé Tim Burton lors du tournage est crédible mais était un peu trop absente à mon goût. Enfin Samuel L.Jackson est assez terrifiant en ennemi acharné parfois un peu trop cabotin mais il reste un des rôles phares du film.
Pour l’adaptation, elle est assez fidèle au premier tome (à part le passage de la fête foraine ou bien je ne me rappelle pas avoir assisté à une sorte de combat final dans cet environnement dans le bouquin..) mais comme dans le livre, j’ai trouvé parfois un peu le fil de l’histoire décousu, peut-être dû à un montage assez moyen…
De plus je trouve un peu dommage que l’époque de la seconde guerre mondiale ne soit pas aussi bien transcrit dans le film qu’il l’était dans le roman de Ransom Riggs…Vous comprendrez pourquoi je vous parle de cette époque en voyant le film afin de ne pas vous en dévoiler davantage.
La richesse des personnages notamment des enfants est assez agréable, on a un peu l’impression d’assister un X-men un peu vintage et avec des enfants qui ne se prennent pas pour des super-héros, ce qui n’est pas déplaisant !

En bref, Miss Peregrine et les enfants particuliers est un très bon divertissement. On ne retrouve pas le Tim Burton que l’on a connu au temps des Beetlejuice, Big Fish, Sleepy Hollow, Edward aux mains d’argent,Sweeney Todd…Des films qui ont fait sa renommée mais on trouve un film supérieur à ce qu’ils nous avaient livrés précédemment.
On soupçonne qu’il a dû répondre à un certain cahier des charges pour répondre au plus large public possible, ce qui explique les petits défauts relevés.
Quoiqu’il en soit Miss Peregrine n’est pas un Nième film young adult qui s’adresse uniquement aux ados mais bel et bien aux adultes également. Si vous aimez les contes fantastiques un peu sombre avec tout ce que cela englobe entre créatures, pouvoirs spéciaux, mondes parallèles…Je vous invite à aller voir ce film particulièrement divertissant !

Miss Peregrine et les enfants particuliers sort au cinéma le 5 Octobre 2016. Vu en VOSTFR – 2D

Sortie VOD – The Last Tree
Sortie Vidéo – Antoinette dans les Cévennes de Caroline Vignal avec Laure Calamy, Benjamin Lavernhe
Sortie Vidéo – Les Apparences de Marc Fitoussi avec Karine Viard, Benjamin Biolay
Sortie Vidéo – Le Bonheur des uns… de Daniel Cohen avec Florence Foresti, Bérénice Bejo, Francois Damiens, Vincent Cassel
Cinéma – Top Films 2020
Sortie Vidéo – La Femme des steppes, le flic et l’oeuf

No Comments

Leave a Comment.