Critique Film – Light of my Life de et avec Casey Affleck, Anna Pniowsky

Light of my life

9 ans après sa première réalisation I’m still here faux documentaire sur Joaquin Phoenix, Casey Affleck plus connu pour ses prestations d’acteurs livre ici son premier film : Light of my life.

Dans un futur proche où la population féminine a été éradiquée, un père tâche de protéger Rag, sa fille unique, miraculeusement épargnée. Dans ce monde brutal dominé par les instincts primaires, la survie passe par une stricte discipline, faite de fuite permanente et de subterfuges. Mais il le sait, son plus grand défi est ailleurs: alors que tout s’effondre, comment maintenir l’illusion d’un quotidien insouciant et préserver la complicité fusionnelle avec sa fille ?

Dès le début et à la lecture du synopsis, Light of my Life nous fait penser au aux films dystopiques « Les fils de l’homme » ou bien encore « La Route ». Seulement la comparaison s’arrête ici car Light of my life est un film très intimiste se focalisant plus sur la relation père-fille que sur l’environnement qui a mis fin à la gente féminine sur Terre. On sait simplement qu’elles ont succombé à une maladie comme la peste.
De part la photographie et le rythme du film on pense notamment à celui dans lequel Casey Affleck a tourné avec le surprenant et touchant « A Ghost Story« .
Je n’ai pas totalement été convaincue par Light of my Life notamment par sa lenteur et son manque de rythme ainsi qu’un côté religieux / sacré sous-jacent mais force est de constater que le film possède plein de qualités qui ne m’ont pas laissé indifférente avec notamment la performance des deux acteurs indéniables et de la petite Anna Pniowsky qui doit se faire passer pour un garçon afin de ne pas réveiller les soupçons; la photographie et le parti pris de Casey Affleck de se focaliser quasi uniquement sur la relation père fille dans un monde plus menaçant que jamais.
Du haut de ses 11 ans, celle-ci s’avance doucement vers l’adolescence, période où elle souhaite s’émanciper alors que le monde dans lequel elle vit ne le permet pas vraiment, uniquement peuplé d’hommes .

Peut-être une forme de rédemption pour Casey Affleck qui dans le passé a été accusé d’harcèlements sexuels, quel qu’il soit Light of my Life fait l’écho tout en finesse aux récents événements que nous sommes en train de vivre, de la pandémie actuelle à la dénonciation d’une société patriacarle et vous fera réfléchir. Pour tout cela et dans ces temps incertains, il mérite d’être vu en salles.

Light of my Life est au cinéma depuis le 12 Août 2020. Vu en VOSTFR

Sortie Vidéo – Madre de Rodrigo Sorogoyen avec Marta Nieto, Jules Porier
Les voitures de légende, cinéma et séries TV
Sortie Vidéo / VOD – Eté 85 de François Ozon avec Félix Lefebvre et Benjamin Voisin
Critique Film – Une vie  secrète de Jon Garaño, Aitor Arregi, José Mari Goenaga Avec Antonio de la Torre, Belén Cuesta
Critique Film – La Baleine et l’Escargote
Critique Film – Relic de Natalie Erika James, a vec Emily Mortimer, Robyn Nevin, Bella Heathcote

No Comments

Leave a Comment.