Critique du film A Ghost Story de David Lowery avec Casey Affleck, Rooney Mara, McColm Cephas Jr

Ghost Story Après le remake de Peter et Elliot le Dragon pour Disney, le réalisateur David Lowery revient à un film « indie » à l’image de son « Les Amants du Texas » et ce en plus avec les mêmes acteurs principaux à savoir : Casey Affleck et Rooney Mara.

C’est l’histoire d’une jeune couple dont l’homme meurt soudainement. Il ré-apparaît sous les traits d’un fantôme, sous sa forme la plus simple c’est à dire sous un drap blanc avec deux trous noirs à la place des yeux. Invisible pour quiconque, il devient simple spectateur de la vie qui fut la sienne, de sa bien-aimé, le temps passe et n’a vraisemblablement plus de prise sur lui…

Attention Ghost Story est un Objet Filmique Non identifié, le genre d’expérience unique que vous vivrez au cinéma, une véritable expérience qui soit vous fera réfléchir, pleurer, effrayer, surprendre, soit le film n’aura aucune emprise sur vous et vous sortirez de la salle ou vous vous endormirez….

Ghost Story n’est pas un film d’horreur ni d’épouvante même si le réalisateur s’amuse parfois à utiliser quelques techniques propres à ce genre cinématographique. La mise en scène est plutôt astucieuse, complètement arty, filmé en 4/3 avec un filtre qui donne un aspect vieilli comme si l’on regardait d’anciennes photos ou diapositives.

Indéniablement le réalisateur nous livre un film indépendant, très lent avec parfois des plans à la limite du supportable tant on s’ennuie, je pense notamment à la dégustation de la tarte de la femme esseulée qui dure près de 5 minutes sous le regard du fantôme impuissant, son défunt mari face à al détresse de sa veuve…Il serait réducteur de résumer le film à ce genre de scènes car au final Ghost Story est un film original qui pour la première fois adopte le point de vue du fantôme, du défunt. Au fur et à mesure que le film évolue, on est (un peu) touché par l’esprit mélancolique de cet âme qui erre, qui attend, observe alors que le temps passe et n’a aucun effet sur lui…Sans tout vous dévoiler, dans sa dernière demi-heure le film prend (enfin) une tournure intéressante avec un petit twist bienvenu.

Ghost Story amène le spectateur à réfléchir sur le temps qui passe, la mort, l’amour, la peur de l’être aimé, le deuil. Est-ce que j’ai aimé ? Je ne saurais dire vraiment, en tout cas j’ai accepté la proposition du réalisateur. Indéniablement ce film minimaliste qui a seulement coûté 100 000 dollars est assez unique et sera probablement étudié dans les écoles de cinéma tant pour sa réalisation, son atmosphère, son scénario que par son propos avec son fantôme qui ne fait (presque) pas peur mais dont l’histoire risque de vous hanter longtemps !

Ghost Story sort au cinéma le 20 décembre 2017. Vu en VOSTFR

Sortie VOD – Les enquêtes du Département V : Dossier 64
Critique Film – Apprentis Parents de Sean Anders avec Mark Wahlberg, Rose Byrne, Octavia Spencer
Critique Film – Le Chant du Loup de Antonin Baudry avec François Civil, Reda Kateb, Matthieu Kassovitz, Omar Sy
Sortie Vidéo – Frères Ennemis de David Oelhoffen avec Matthias Schoenaerts, Reda Kateb, Sabrina Ouazani
Critique Film – Alita : Battle Angel de Robert Rodriguez avec Rosa Salazar, Christoph Waltz
Sortie Vidéo – Burning de Lee Chang Dong avec Yoo Ah-In, Steven Yeun, Jeon Jong-seo

No Comments

Leave a Comment.