Critique : L’homme qui voulait vivre sa vie d’Eric Lartigau

Synopsis : Paul Exben a tout pour être heureux : une belle situation professionnelle, une femme et deux enfants magnifiques. Sauf que cette vie n’est pas celle dont il rêvait. Un coup de folie va faire basculer son existence, l’amenant à endosser une nouvelle identité qui va lui permettre de vivre sa vie. Sortie en salles le 3 novembre

L’homme qui voulait vivre sa vie est un film librement adapté du roman éponyme et à succès de Douglas Kennedy. Librement car comme nous l’a expliqué le producteur et le réalisateur à la fin de la séance, certaines histoires ne sont pas retranscrites à l’écran et la fin est différente mais non moins intéressante.
L’homme en question est interprété par le talentueux et contemporain comédien Romain Duris. Et ce qui m’a principalement marqué  dans ce film est son interprétation qui (m’a) fait passer des émotions simplement, surtout par son regard. On le sent totalement habité par le personnage et on compatit, partage facilement tout ce qui lui arrive…
Le film se divise en 2 parties avec la vie de famille et professionnelle de Paul, sa femme, ses enfants, son job  puis suite à un événement imprévu, celle de sa nouvelle vie à priori contrainte et forcée mais secrètement souhaitée dans les décors rudes mais à la fois magnifiques des montagnes noires du Monténégro (Hongrie pour le scénario). L’homme qui voulait vivre sa vie démarre donc vite avec un Paul excessif qui en rajoute pour dissimuler son mal être dans sa vie de tous les jours si bien que l’histoire prend le virage du thriller dramatique où pour ma part j’ai été embarquée, puis vient un rythme plus lent s’installe après une courte transition vers sa nouvelle vie, on est alors dans un mode de réflexion, plutôt lent et également contemplatif dans un environnement à la fois accueillant et non…Il est vrai qu’à ce moment là j’ai beaucoup moins accroché au film même si l’on comprend que Paul se métamorphose et fait petit à petit un trait sur sa vie passée, et ce filmé de manière réaliste.
En résumé, L’homme qui voulait vivre sa vie est un drame que j’ai apprécié, qui, avec son sujet actuel sur notre génération qui se pose des questions sur tel ou tel choix de vie, qui ose subir ou non les événements imposés, une génération qui après tout se ment peut-être… Tant de questions qui ouvrent au débat tout comme la fin. C’est d’ailleurs, avec grand plaisir, après la projection que les spectateurs ont pu échanger avec le producteur, le réalisateur du film et l’actrice Marina Foïs à contre rôle mais quasi parfaite dans cette femme qui décide elle aussi de donner un nouveau tournant à sa vie. Vous trouverez ci-dessous en plus de la bande-annonce, une partie de la session questions réponses lors de cette avant-première.

Critique Film – Ne Coupez Pas ! de Shin’ichirô Ueda
Rattrapage Vidéo – Casse-Noisette et les quatre royaumes
Critique Film – Simetierre avec Jason Clarke, Amy Seimetz, John Lithgow
Prochainement – Donnybrook de Tim Sutton avec Jamie Bell, Frank Grillo, Margaret Quallet
Critique Film – Le Parc des Merveilles avec les voix de Marc Lavoine, Frederic Longbois, Odah
Sortie VOD – Les enquêtes du Département V : Dossier 64

1 Comment

Leave a Comment.