Critique : Au-delà de Clint Eastwood

Synopsis : Au-delà est l’histoire de trois personnages hantés par la mort et les interrogations qu’elle soulève. George est un Américain d’origine modeste, affecté d’un « don » de voyance qui pèse sur lui comme une malédiction. Marie, journaliste française, est confrontée à une expérience de mort imminente, et en a été durablement bouleversée. Et quand Marcus, un jeune garçon de Londres, perd l’être qui lui était le plus cher et le plus indispensable, il se met désespérément en quête de réponses à ses interrogations. George, Marie et Marcus sont guidés par le même besoin de savoir, la même quête. Leurs destinées vont finir par se croiser pour tenter de répondre au mystère de l’Au-delà. Sortie en salles le 19 janvier 2011

Le grand Clint nous revient derrière la caméra, après Invinctus (que je n’ai pas encore vu) avec notamment le même acteur : Matt Damon sur le thème de la mort. A travers 3 personnages, une journaliste ayant vécu une expérience de mort imminente après un accident, un médium et un jeune garçon ayant perdu un être cher. Pendant donc près de 2 heures, nous suivons le quotidien de ces 3 personnages qui comme l’indique le synopsis viendront se croiser et ainsi accepter ou non de vivre avec la mort…Sans vous spoiler, voici le point noir du film : l’histoire qui tient en une ligne et qui ne nous raconte pas grand chose alors que paradoxalement le film nous en raconte 3 ! Certes les 3 personnages vont vivre différents événements et nous assistons à leur réactions, évolutions face à leur confrontation avec la mort mais malheureusement aucune surprise à la finale…L’histoire du jeune garçon qui se passe à Londres, m’a le plus touchée et émue et ce(s) jeune(s) acteur(s) ne devraient pas rester inconnus pour longtemps (George et Frankie McLaren). A San Francisco, Matt Damon s’en sort aussi très justement dans son interprétation d’un médium qui souhaite raccrocher et enfin d’abord en Asie du Sud-Est puis à Paris, les acteurs frenchies ou presque avec Cécile de France, malheureusement souvent à côté de son rôle surtout dans certaines scènes avec une, notamment au restaurant, pathétique digne d’un mauvais soap TV. Le beau Thierry Neuvic, ne fait pas mieux…

 Enfin, également à noter la faiblesse des effets spéciaux parfois peu crédibles (Tsunami, contacts avec les morts), on sent que Clint Eastwood n’est pas très à l’aise contrairement avec des scènes (surtout) sans paroles qu il sait rendre quasi parfaites à l ‘écran et intenses.
Malgré ces défauts, Au-delà est un film attachant que je sens très personnel (je me trompe peut-être) mais Clint Eastwood a maintenant 80 ans et je peux comprendre que les questions que posent ce scénario l’ai touché au point donc de vouloir le réaliser. Le contexte international est plutôt bien vu et crédible, les protagonistes se trouvent dans des pays différents, et renforce justement l’universalité des questions que tout homme peut se poser face à la mort.
En revanche, quant à l’acceptation de celle-ci, je ne suis pas sûre que ce film soit aussi efficace que la série TV qui nous compte le quotidien de l’entreprise familiale de pompes funèbres des Fisher à savoir : Six Feet Under.
A noter comme souvent dans ses réalisations, Clint Eastwood est compositeur de la musique et a également assemblé la bande originale.

Sortie Vidéo : After, Chapitre 1 – L’adaptation de la célèbre saga littéraire
Sortie Video – Traîné sur le bitume de S. Craig Zahler avec Mel Gibson, Vince Vaughn
Rattrapage Vidéo – Monsieur (Sir) de Rohena Gera avec Tillotama Shome, Vivek Gomber
Critique Film – Tolkien avec Nicholas Hoult, Lily Collins, Colm Meaney
Critique Film – Parasite de Bong Joon-Ho
Critique Film – Ma de Tate Taylor avec Octavia Spencer

No Comments

Leave a Comment.