Critique : Ted de Seth MacFarlane avec Mark Wahlberg, Mila Kunis

TedSynopsis : À 8 ans, le petit John Bennett fit le voeu que son ours en peluche de Noël s’anime et devienne son meilleur ami pour la vie, et il vit son voeu exaucé. Presque 30 ans plus tard, l’histoire n’a plus vraiment les allures d’un conte de Noël. L’omniprésence de Ted aux côtés de John pèse lourdement sur sa relation amoureuse avec Lori. Bien que patiente, Lori voit en cette amitié exclusive, consistant principalement à boire des bières et fumer de l’herbe devant des programmes télé plus ringards les uns que les autres, un handicap pour John qui le confine à l’enfance, l’empêche de réussir professionnellement et de réellement s’investir dans leur couple. Déchiré entre son amour pour Lori et sa loyauté envers Ted, John lutte pour devenir enfin un homme, un vrai ! En salles le 10 Octobre 2012. Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs

Voilà Ted le nounours tout mignon tout doux mais attention plutôt grossier et irrévérencieux, le genre d’ours en peluche à ne pas mettre dans toutes les mains, surtout les petites de nos chères têtes blondes. Sur une histoire, plutôt improbable, née dans l’esprit de Seth MacFarlane, génial créateur des séries animées « qui tapent sur presque tout », je veux parler des Griffin (Family Guy en V.O) et American dad, notamment, Ted est son premier long-métrage en tant que réalisateur, producteur scénariste et interprète de Ted, donc.

Ted est une comédie pour adultes mais avant tout un film de buddies, 2 bons potes sauf que l’un est un ours en peluche…Et rapidement après quelques minutes de film, vous oublierez presque que ce n’est pas un humain, ce grâce notamment aux effets spéciaux avec des images de synthèse plutôt super bien faites, même dans les scènes d’actions et notamment une belle bagarre qui est à la fois violente et drôle. Les blagues et autres gags sont parfois trash, n’oublions pas que les 2 compères passent leur temps à fumer des substances illégales, boire des bières et à mater la télé, notamment un de leur film préféré « Flash Gordon », qui si vous avez la trentaine, vous rappellera des souvenirs. Beaucoup d’allusions ne seront pas étrangères à cette génération, à ce qui a bercé leur enfance, niveau jouets ou films comme Star wars, Indiana Jones, Y-a-t-il un pilote dans l’avion ?…

Ted est également une comédie romantique car il est tout de même question d’amour, même si on se demande qu’est ce que Lori trouve de si attachant et attendrissant à ce John Bennett, interprété par Mark Wahlberg, qui joue juste ce qu’il faut pour incarner cet adulescent de 35 ans qui n’arrive pas à se séparer de son meilleur ami en peluche…Mais honnêtement si j’aime beaucoup l’acteur, ce n’est pas dans ce rôle que je le préfère. Il faut dire que notre cher Ted lui vole la vedette et avec ses blagues parfois limite graveleuses voire obsédées, il reste attachant.

Parlant ouvertement du passage à l’âge adulte avec tout ce que cela engendre (responsabilités, initiatives, décisions, union sérieuse etc.), Ted est certainement une des meilleures comédies de l’année et mine de rien on n’a jamais vu un scénario semblable, on passe agréablement un bon moment, certains trouveront peut-être les blagues un peu lourde, moi j’ai en tout cas bien ri, et à l’instar de ses séries animées, beaucoup de monde en prend pour son grade…En bref, n’ayez pas d’à priori et courez voir Ted cet ours que vous rêveriez d’avoir en « chair et en os » chez vous !

Critique Film – J’accuse avec Jean Dujardin, Louis Garrel, Emmanuelle Seigner
Critique Film – Le Mans 66 (Ford v Ferrari) de James Mangold avec Matt Damon, Christian Bale
Avis Vidéo – Série The Purge Saison 1 disponible en Blu-ray et DVD
Critique Film – Hors Normes de Eric Toledano, Olivier Nakache avec Vincent Cassel, Reda Kateb
Critique Film – Terminator : Dark Fate avec Arnold Schwarzenegger, Linda Hamilton, Mackenzie Davis
Livre – Stephen King à l’écran, une rétrospective des adaptions au cinéma et à la télé

No Comments

Leave a Comment.