Critique : Divergente de Neil Burger avec Shailene Woodley, Theo James, Kate Winslet

DivergenteSynopsis : Tris vit dans un monde post-apocalyptique où la société est divisée en cinq clans (Audacieux, Érudits, Altruistes, Sincères, Fraternels). À 16 ans, elle doit choisir son appartenance pour le reste de sa vie. Cas rarissime, son test d’aptitude n’est pas concluant : elle est Divergente. Les Divergents sont des individus rares n’appartenant à aucun clan et sont traqués par le gouvernement. Dissimulant son secret, Tris intègre l’univers brutal des Audacieux dont l’entraînement est basé sur la maîtrise de nos peurs les plus intimes. En salles le 9 avril 2014. Vu en VOSTFR.

A l’instar de Hunger Games et Twilight, Divergente est adapté d’une trilogie de romans pour ados ou jeunes adultes. Ce premier épisode nous plonge dans un monde futuriste où les hommes appartiennent à des groupes identitaires qui ont des qualités particulières liées à leur dénomination, avec les Audacieux, Erudits, Altruistes, Sincères et Fraternels. Nous suivons la jeune Tris arrivée en âge de choisir son clan, appartenant tels ses parents et son frère à celui des Altruistes. Alors qu’elle se rend compte qu’elle n’a pas de caractéristiques pré-dominantes, elle choisit le groupe des audacieux dont les personnes sont souvent vouées à la sécurité intérieure et la défense. Véritable camp militaire avec des formateurs plutôt sans pitié, elle se lie d’amitié avec d’autres élèves issus des Sincères et des Erudits. Devant maîtriser sa peur, Tris n’est pas au bout de ses peines en passant les épreuves l’une après l’autre; quand elle s’aperçoit que son clan serait victime d’un complot, elle va tout faire pour découvrir la vérité et sauver ses proches et elle-même ne rentrant dans aucune case, tout en évitant de se retrouver dans la catégorie des Sans-Factions, sortes de SDF laissés pour compte.

Divergente nous présente une Nième dystopie où cette société en apparence gérée et bien sous tous rapports présente bien entendu des secrets et des failles. Mettant en valeur des messages destinés en priorité à un public adolescent, entre affirmation et connaissance de soi, la première partie du film est plutôt divertissante et prenante, à la découverte de cette société et du clan des Audacieux. Une histoire d’amour sans surprise vient également se glisser entre les événements et coup de chapeau aux deux jeunes acteurs principaux plutôt crédibles et mignons ^^ portant le film sur leurs épaules. La seconde partie s’embourbe dans quelques longueurs et des dialogues qui deviennent un peu clichés voire même des scènes d’actions un peu molles et peu crédibles viennent enfoncer le film dans une fin qui se fait attendre. Dommage, le film aurait mérité une coupe d’une vingtaine de minutes et faire l’impasse sur certains passages donc.
Ceci dit l’histoire a du potentiel et ne comptant pas lire les livres, j’attendrai le second opus puisque la fin est en quelque sorte un nouveau départ pour les personnages principaux. Dans un univers bien à lui, Divergente reste au final un film très divertissant, même s’il s’adresse en priorité aux ados qui trouveront j’en suis sûre leur compte du début jusqu’à la fin.

Critique Film – Mortal Engines de Christian Rivers avec Hera Hilmar, Hugo Weaving, Robert Sheehan
Critique Film – Pupille de Jeanne Herry avec Elodie Bouchez, Sandrine Kiberlain, Gilles Lelouche
Sortie Vidéo – Hotel Artemis de Drew Pearce avec Jodie Foster, Sterling K. Brown, Dave Bautista
Critique Film – Les Veuves de Steve McQueen avec Viola Davis, Michelle Rodriguez, Elizabeth Debicki
Terminé – Gagnez des DVD du film The Strange Ones
Sortie Vidéo – Roulez Jeunesse de Julien Guetta avec Eric Judor, Laure Calamy

No Comments

Leave a Comment.