Critique du film : The Revenant de Alejandro González Iñárritu avec Leonardo DiCaprio, Tom Hardy

the revenant Le talentueux réalisateur Mexicain Iñárritu revient avec du très lourd et probablement mon premier coup de coeur de l’année 2016 avec The Revenant. Entre les acteurs habités par leurs rôles, le film m’a littéralement scotchée plusieurs fois lors de scènes mémorables, emmenée du début jusqu’à la fin par une réalisation au sommet (et non je n’ai pas vu passer les 2H30). Encore une fois Iñárritu (et égalment son directeur Photo) nous démontre son talent à travers à la fois des moments contemplatifs et de longues scènes d’actions (souvent violentes) tournées en plan séquence largement maîtrisées. 1 an après le très bon Birdman où il utilisait déjà cette technique, Iñárritu augmente le niveau de difficulté avec des scènes de batailles entre trappeurs et indiens ou bien encore un combat éprouvant entre un homme et un ours; des scènes hyper réalistes à couper le souffle et complètement immersives (et ce sans 3D).

Leonardo Dicaprio incarne un trappeur veuf père d’un fils qu’il a eu avec une indienne. Gravement blessé il est laissé pour mort par ses équipiers…Au milieu de cette nature hostile où les conflits règnent entre colons et indiens et même au sein de ces différents peuples, guidé par l’amour de sa femme et son fils, il va tout faire pour survivre et se venger de l’homme qui l’a trahi, interprété par Tom Hardy.
Basé sur un scénario assez simple, principalement une histoire de vengeance, The Revenant n’en est pas moins intense. C’est à la fois un survival, une histoire de vengeance, une ode à la nature et aux premiers peuples qui ont habité l’Amérique, avec une touche de spiritualité. Les acteurs sont formidables, DiCaprio bien que le plus souvent mutique transmet beaucoup d’émotions en jouant les Bear Grylls du 19ème siècle. Sans aucun doute, il s’est aussi investit physiquement, n’oublions pas Tom Hardy en salaud très convaincant sans oublier les seconds rôles avec entre autres Paul Anderson que l’on a vu dernièrement dans Au coeur de l’océan, Legend ainsi que Le jeune Will Poulter vu récemment dans Le Labyrinthe.

Sans surprises, le film a triomphé aux Golden Globes remportant le titre de meilleur film (drame), meilleur acteur pour Leonardo DiCaprio et meilleur réalisateur. Il est également nommé dans 12 catégories aux Oscars, on espère qu’il raflera le maximum de statuettes car il le mérite amplement.

The Revenant est un grand moment de cinéma comme on en voit (trop) rarement qui ne vous laissera pas indifférent, je n’aurais que des superlatifs pour résumer le film : magistral, époustouflant, magnifique, incroyable !

The Revenant sortira au cinéma le 24 février 2016. Vu en VOSTFR

Critique Film – Ne Coupez Pas ! de Shin’ichirô Ueda
Rattrapage Vidéo – Casse-Noisette et les quatre royaumes
Critique Film – Simetierre avec Jason Clarke, Amy Seimetz, John Lithgow
Rattrapage Vidéo – Amanda de Mikhaël Hers avec Vincent Lacoste, Isaure Multrier, Stacy Martin
Prochainement – Donnybrook de Tim Sutton avec Jamie Bell, Frank Grillo, Margaret Quallet
Rattrapage Vidéo – Galveston de Mélanie Laurent avec Ben Foster and Elle Fanning

1 Comment

  1. J’en reviens tout juste (sans jeu de mots). Scotché, même si de mon côté j’ai quand même senti un peu la longueur. La photo m’a fait pensé à Tree of Life parfois. Le film lui-même m’a rappelé « The Grey » (le Territoire des Loups).

    Ça aurait été par ailleurs, à mon humble avis, un très bon candidat pour une 3D « utile » en ajoutant encore à l’immersion, je me suis fait la remarque sur pas mal de plans. :)

    Bref, très en accord avec ta critique !

    Reply

Leave a Comment.