Critique Film – Alita : Battle Angel de Robert Rodriguez avec Rosa Salazar, Christoph Waltz

Alita Battle Angel Alita : Battle Angel est un film en prises de vues réelles adapté du célèbre et culte manga cyberpunk de Yukito Kishiro « Gunmm », composé de 9 tomes que j’ai lus et beaucoup appréciés, publiés en France à la fin des années 90. Autant dire que j’attendais avec impatience cet Alita, nom de l’héroïne dans la version anglo-saxonne, prénommée Gally dans les versions japonaises et françaises.

A l’origine Alita Battle Angel devait être réalisé par James Cameron mais celui-ci étant trop occupé avec la suite d’Avatar fait finalement partie des producteurs avec Jon Landau et confie la réalisation à Robert Rodriguez, lui aussi producteur du film.

Nous sommes dans un futur apocalyptique au XXVIème siècle à Iron City, ville surpeuplée et poubelle dans le ciel, Zalem une ville mystérieuse, inaccessible, est suspendue où les riches vivent et envoient leurs ordures à ceux d’en bas…Ido (Christoph Waltz) un chirurgien qui répare les cyborgs, trouve dans une décharge la tête d’une androïde et décide de lui donner un nouveau corps et de l’appeler : Alita. Celle-ci a soif de savoir et souhaite à la fois découvrir le monde qui l’entoure mais souhaite aussi en savoir plus sur son passé alors que le danger rôde entre chasseurs de primes et corruption…

Avec son héroïne aux grands yeux qui déstabilisera certaines et certains d’entre vous au début, Alita est avant tout une adolescente en quête d’identité, mais aussi existentielle. Elle découvre à la fois son corps et ses capacités extraordinaires de combat mais aussi ses émotions, notamment en tombant amoureuse du jeune humain qu’est Hugo. Certes la relation amoureuse est un peu niaise notamment dans les dialogues et les personnages peinent à nous transmettre des émotions.

Les scènes d’actions et notamment de combats sont impressionnantes, lisibles sans oublier celle du sport national le Motorball, sorte de Rollerball où tous les coups sont permis. Alita : Battle Angel est bourré d’effets spéciaux entre Motion Capture, CGI eux aussi très réussis comme en général l’univers cyberpunk, la pléthore de personnages notamment des cyborgs et autres chasseurs de primes.

Le film n’est pas aussi sombre et violent que le manga Gunmm probablement pour coller aux standards hollywoodiens et même s’il comporte des scènes un peu sanglantes, il touchera ainsi un plus large public qui ne connaît pas forcément l’oeuvre originale japonaise. Comme Gally dans le manga, Alita est une jeune femme courageuse, qui ne lâche rien, qui souhaite s’émanciper, « empowered » par son père adoptif, elle est à la fois sensible et badass ; elle inspirera certainement les jeunes générations.

Métaphore sur l’adolescence et les changements que cette période engendre physiquement et sur le plan des sentiments Alita est un film de science-fiction et blockbuster de haut niveau où là 3D est aussi réussi. Le film reprend d’ailleurs les 4, 5 premiers tomes du manga et on espère fortement qu’il y aura une suite.

Alita : Battle Angel sort au cinéma le 13 février 2019. Vu en VOSTFR et en 3D. Projection suivie d’une session Q/A avec Jon Landau Rober Rodriguez, Christoph Waltz et Rosa Salazar. Vidéo ci-dessous.

Critique Film – Le Chant du Loup de Antonin Baudry avec François Civil, Reda Kateb, Matthieu Kassovitz, Omar Sy
Sortie Vidéo – Frères Ennemis de David Oelhoffen avec Matthias Schoenaerts, Reda Kateb, Sabrina Ouazani
Sortie Vidéo – Burning de Lee Chang Dong avec Yoo Ah-In, Steven Yeun, Jeon Jong-seo
Critique : Arctic de Joe Penna avec Mads Mikkelsen
Critique : L’Amour Debout de Michaël Dacheux avec Paul Delbreil, Adèle Csech, Samuel Fasse
Sortie Vidéo – Peppermint de Pierre Morel avec Jennifer Garner

No Comments

Leave a Comment.