Critique : Inception de Chris Nolan

Synopsis : Dom Cobb est un voleur expérimenté – le meilleur qui soit dans l’art périlleux de l’extraction : sa spécialité consiste à s’approprier les secrets les plus précieux d’un individu, enfouis au plus profond de son subconscient, pendant qu’il rêve et que son esprit est particulièrement vulnérable. Très recherché pour ses talents dans l’univers trouble de l’espionnage industriel, Cobb est aussi devenu un fugitif traqué dans le monde entier qui a perdu tout ce qui lui est cher. Mais une ultime mission pourrait lui permettre de retrouver sa vie d’avant – à condition qu’il puisse accomplir l’impossible : l’inception. Au lieu de subtiliser un rêve, Cobb et son équipe doivent faire l’inverse : implanter une idée dans l’esprit d’un individu. S’ils y parviennent, il pourrait s’agir du crime parfait. Et pourtant, aussi méthodiques et doués soient-ils, rien n’aurait pu préparer Cobb et ses partenaires à un ennemi redoutable qui semble avoir systématiquement un coup d’avance sur eux. Un ennemi dont seul Cobb aurait pu soupçonner l’existence. Sortie le 21 juillet 2010

[Sans spoilers]

De part une énorme et intelligente campagne de marketing viral, une promo musclée d’affichage ou autre street marketing, et surtout grâce à la notoriété de son réalisateur Chris Nolan (Insomnia, Batman Begins, Batman the Dark Knight…) Inception est un des films les plus attendus de l’année 2010…Et il y a de quoi ! Si l’on pouvait le résumer en une seule phrase, c’est LE blockbuster de l’été avec des effets spéciaux plutôt exceptionnels dignes des plus grands films catastrophiques mais jamais inutiles, avec  heureusement un scénario plutôt original, intelligent et qui a plusieurs niveaux de lecture.
On est en effet ici plongé non pas dans des mondes virtuels mais dans des rêves imbriqués les uns dans les autres, telles des poupées russes. Les lois de la physique sont donc bien différentes de ce que l’on connaît, nous perdons nos repères car les possibilités semblent infinies,…Sans vous révéler l’intrigue, vous pouvez passer 2h28 (durée du film) en vous laissant guider par l’action et par cette histoire d’espionnage teintée de fantastique, et à première vue plutôt linéaire. Et si vous ne saisissez pas tous les petits détails qui pourraient remettre en cause ce que vous venez de voir; cela ne vous gênera absolument pas, n’impactera en rien le plaisir (ou la claque !) que vous prendrez à voir Inception….D’un autre côté, et ce qui vous poussera certainement à revisionner le film, c’est de vous prendre la tête sur ces fameux détails et commencer à réfléchir à certains raccourcis pris par la réalisateur ou autres scènes clées, bref en vous demandant vraiment si ce que vous avez vu est vraiment finalement l’histoire originelle…
Les acteurs sont très bons, outre Leonardo DiCaprio (que j’ai trouvé tout de même en dessous de sa prestation dans Shutter Island), les seconds rôles sont un régal avec en tête Ken Watanabe (Mémoires d’une Geisha, Lettres d’Iwo Jima), la rafraîchissante Ellen Page (Juno) et un petit « nouveau » Joseph Gordon-Levitt qui ressemble étrangement à Heath Ledger…Un petit bémol pour Marion Cotillard qui semble exprimer le même sentiment tout au long du film alors que son personnage est plus complexe que ce qu’elle communique…
Pour les références, (il est difficile de s’empêcher de comparer) j’ai pensé un peu à Matrix pour le système utilisé permettant de plonger en état de sommeil artificiel et donc passer en mode rêve, ainsi qu’à un autre film que j’apprécie, Existenz de David Cronenberg, avec ce jeu vidéo se connectant directement à votre système nerveux et vous plongeant aussi dans des mondes virtuels…bien réels…Il y a certainement d’autres références car Chris Nolan n’ait pas le premier à baser un film sur les rêves, mais c’est en tout cas celles qui me sont venues à l’esprit pour le mélange réalités alternatives…
Après avoir révolutionné le film adapté de Comics avec Batman Begins et surtout Batman, The Dark Knight, Chris Nolan nous livre un film époustouflant devant lequel je n’ai pas vu le temps passé et que je regarderais bien à nouveau pour saisir et trouver des explications de quelques détails (qui m’auraient échappés), mais qui encore une fois, n’a pas entâché mon grand plaisir et ne m’a pas une seule fois donné le sentiment d’être perdue.
 Inception est donc un film qui peut être apprécié de 2 manières c’est à dire sans prise de tête et au contraire qui pourra également vous faire travailler les méninges si vous pensez que vous avez loupé certains détails car au final tout cela n’est pas aussi simple qu’il n’y paraît. Quoi de plus complexe que le cerveau humain, l’état de sommeil, du subconscient, le monde des rêves,…? Aussi, vous ne vous endormirez plus comme avant et réfléchirez peut-être à la manière dont vous vivez vos rêves, à votre réveil…

J’ai visionné le film en IMAX autrement dit sur écran géant qui sans aucun doute, vous immerge au coeur de l’action (et il y en a beaucoup dans Inception !). J’ai surtout ressenti les 12 000 watts de Digital Surround aussi bien au niveau des oreilles que de mon siège qui a tremblé particulièrement pendant les scènes ou les rêves deviennent instables et, où la musique de Hans Zimmer est tonitruante et oppressante voire assourdissante.
Bref vous serez secoués après avoir vu le film Inception : c’est incontestablement un des films de l’année 2010 à ne pas rater ! 

Ci-dessous la bande-annonce, mais attention elle dévoile un peu trop de choses à mon goût…Par contre vous pouvez lire le prologue en version BD sur le site officiel de Leonardo Dicaprio.

Livre – Stephen King à l’écran, une rétrospective des adaptions au cinéma et à la télé
Critique Film – Maléfique, Le pouvoir du mal avec Angelina Jolie, Elle Fanning
Critique Film – Joker de Todd Philips avec Joaquin Phoenix, Robert De Niro
Concours Terminé –  Gagnez des DVD du film Mon meilleur ami
Critique Film – Ad Astra de James Gray avec Brad Pitt, Tommy Lee Jones
Sortie Vidéo – El Reino de Rodrigo Sorogoyen avec Antonio de la Torre

2 Comments

Leave a Comment.