Critique Green Lantern de Martin Campbell avec Ryan Reynolds

Synopsis : Dans un univers aussi vaste que mystérieux, une force aussi petite que puissante est en place depuis des siècles : des protecteurs de la paix et de la justice appelés Green Lantern Corps, une confrérie de guerriers qui a juré de maintenir l’ordre intergalactique, et dont chaque membre porte un anneau lui conférant des super-pouvoirs. Mais quand un ennemi du nom de Parallax menace de rompre l’équilibre entre les forces de l’univers, leur destin et celui de la Terre repose sur leur dernière recrue, le premier humain jamais choisi : Hal Jordan.
Hal est un pilote d’essai talentueux et imprudent, mais les Green Lanterns ont peu de respect pour les humains, qui n’ont jamais exploité les pouvoirs infinis de l’anneau auparavant. Hal est clairement la pièce manquante du puzzle et il possède, en plus de sa détermination et de sa volonté, une chose qu’aucun des autres membres n’a jamais eu : son humanité. Sortie en salles le 10 Août 2011 vu en 3D VOSTFR

200 millions de dollars voilà la somme que représente l’adaptation au cinéma d’un personnage de Comics US dont la première apparition se fait en 1940 via Alan Scott (L’âge d’or) et qui est revu via le personnage de Hal Jordan en 1959 (L’âge d’argent) et interprété par Ryan Reynolds dans cette super-production. Super, pas vraiment en fait. Que l’on connaisse ou non le personnage, le film Green Lantern est un grand dessin animé pour pré-ados voire plus jeunes.
Les effets spéciaux plutôt moyens (rajoutés peu de temps avant la sortie du film), l’enchaînement des scènes d’actions m’ont donné la sensation d’être dans une mauvaise attraction de fête foraine qui va à 100 à l’heure et dont on ne comprend pas grand chose mais dont on veut sortir au plus vite…On n’a qu’une envie que cela s’arrête ! Malheureusement lorsqu’on atterrit, on assiste à quelques scènes qui veulent se la jouer mélodramatique ou romantique mais qui ne sont qu’au final stériles, caricaturales et malheureusement ridicules. Certes la plastique de Ryan Reynolds et de Blake Lively (S. dans la série Gossip Girl) est agréable à l’oeil mais malheureusement leurs jeux d’acteurs ne sauvent pas le scénario et le film en lui-même. Le monde des Green Lanterns, dont le pouvoir est de matérialiser n’importe quel objet grâce à leur volonté via une bague magique, est beaucoup plus complexe et riche que ce que nous montre le film. La partie se passant dans l’espace reste très succincte de même que le peuple des Green Lanterns venant de tout l’univers est un peu bâclé. En revanche, le méchant de service prend doucement forme tout au long du film et son évolution est assez intéressante…Mais sa fin est plutôt expédiée.

En somme, Green Lantern est un film de super-héros qui ne restera pas dans les annales loin des Batman de Chris Nolan, scénario léger, montage hasardeux, 3D pas indispensable…C’est un block-buster de plus mais plutôt décevant qui réjouira les enfants de plus de 10 ans et/ou un divertissement qui ne vaut pas forcément le déplacement au cinéma… Et si vous pensez que l’aventure vaut le coup de continuer, restez à la fin du générique.

 

 

Rattrapage Vidéo – Monsieur (Sir) de Rohena Gera avec Tillotama Shome, Vivek Gomber
Rattrape Vidéo – L’Heure de la Sortie avec Laurent Lafitte, Emmanuelle Bercot, Pascal Greggory
Critique Film – Tolkien avec Nicholas Hoult, Lily Collins, Colm Meaney
Critique Film – Parasite de Bong Joon-Ho
Critique Film – Ma de Tate Taylor avec Octavia Spencer
Rattrape Vidéo – L’Intervention de Fred Grivois avec Alban Lenoir, Olga Kurylenko

No Comments

Leave a Comment.