Critique : Destination Finale 5 (Final Destination 5)

Synopsis : Dans ce cinquième épisode, la Mort est toujours aussi omniprésente et se déchaîne après qu’un homme soit victime d’une terrible prémonition, laquelle permet de sauver ses collègues de l’effondrement d’un pont suspendu. Ce groupe d’âmes innocentes n’était pas supposé survivre, et, dans une course terrifiante contre le temps, ces malheureux tentent frénétiquement de trouver le moyen d’échapper au sinistre agenda de la Mort. Interdit aux moins de 12 ans. En salles le 31 Août 2011. Vu en 3D et VOSTFR.

J’aime assez le premier et second opus de cette saga où la mort attend les protagonistes dans des situations quotidiennes à vous rendre parfois parano. Il faut dire que les films exploitent assez bien les peurs les plus populaires entre accidents d’avion, de voitures, de Roller Coaster, de pont qui s’écroule…Au bout du 5ème épisode, ce que l’on attend le plus c’est de voir finalement des accidents mortels plutôt assez bien pensés voire inimaginables. A ce stade, il n’y a plus vraiment de suspens, on sait très bien que la moitié du casting va y passer.
Alors que les épisodes 3 et 4 sont plutôt à oublier, le 5 semblait du même acabit…Et c’est un peu près vrai pendant la première heure. Le grand accident (prémonition) est plutôt bien fichu même s’il est loin d’être à la hauteur de l’accident de la route du second opus et malheureusement les acteurs sont toujours aussi caricaturaux, jouent comme si ils étaient dans les feux de l’amour et certains moments censés être dramatiques sont risibles et peu crédibles sans parler de l’amourette qui sert de trame de fond, bref.

Les morts sont à la hauteur de notre attente (c’est un peu bizarre d’écrire ça je le conçois !!!) et nous tiennent plutôt en haleine, l’enchaînement malheureux d’événements peu probables donnent des résultats parfois inattendus ! La 3D renforce l’effet entre débris aiguilles, tripes et sang en plein dans vos yeux. Car il faut dire que ça gicle pas mal niveau hémoglobine !

Lors de la dernière demi-heure, le film prend une tournure plutôt surprenante et le twist final est sympathique malgré une (grosse) erreur pour ceux qui auront de la mémoire. Je ne vous en dis pas plus, simplement que si vous aimez cette série et que le premier/second opus vous a plu, Destination Finale 5 n’est pas le meilleur mais est loin d’être le plus mauvais de cette franchise. Et pour une fois la 3D rend la chose un peu plus fun même si comme d’hab’ elle n’est pas indispensable.

Comme vous en voulez encore plus rendez-vous sur le site officiel avec un jeu en réalité augmentée…

Livre – Stephen King à l’écran, une rétrospective des adaptions au cinéma et à la télé
Critique Film – Maléfique, Le pouvoir du mal avec Angelina Jolie, Elle Fanning
Critique Film – Joker de Todd Philips avec Joaquin Phoenix, Robert De Niro
Critique Film – Ad Astra de James Gray avec Brad Pitt, Tommy Lee Jones
Sortie Vidéo – El Reino de Rodrigo Sorogoyen avec Antonio de la Torre
Sortie Vidéo : After, Chapitre 1 – L’adaptation de la célèbre saga littéraire

No Comments

Leave a Comment.