Critique : John Carter d’Andrew Stanton avec Taylor Kitsch, Lynn Collins

Synopsis : Le cinéaste oscarisé Andrew Stanton signe avec JOHN CARTER un grand film d’aventures qui se déroule sur la planète Barsoom (Mars), peuplée de tribus guerrières et d’extraordinaires créatures. Tiré du premier livre du « Cycle de Mars » d’Edgar Rice Burroughs, le film raconte le fascinant voyage de John Carter, qui se retrouve inexplicablement transporté sur Barsoom, au cœur d’une guerre mystérieuse entre les habitants de la planète. Parmi tous les êtres étranges qui peuplent cet univers, il fera la connaissance de Tars Tarkas et de la captivante princesse Dejah Thoris. Dans ce monde sur le point de disparaître, Carter va découvrir que la survie de Barsoom et de son peuple est entre ses mains… Sortie en salles le 7 mars 2012, en IMAX/3D. Vu en VOSTFR et en 3D.

Issu des Studios Pixar, Andrew Stanton oscarisé pour son Wall-E, réalise cette fois un film qui n’est pas uniquement fait en images de synthèse : John Carter. Tiré du cycle romanesque de Science -Fiction « Le cycle de Mars » d’Edgard Rice Burroughs, plus connu pour son autre création : Tarzan.
Distribué par The Walt Disney Company, John Carter (Of Mars) est plutôt un film inégal. Avec une première partie plutôt longue et dont une intro déroutante, si vous n’aviez pas lu les livres (comme moi) puisque celle-ci vous plonge dans un (bon) western à la fin du 19ème siècle…Puis direction Mars où le sable est jaune en compagnie de plusieurs peuples et de bestioles dont certains semblent sortis de Star Wars et où John Carter va être, malgré lui embarqué dans une guerre… Heureusement il se verra doté de certains pouvoirs pour s’en sortir…

On sent bien que l’histoire initiale est plus riche et que le réalisateur et/ou scénariste ont pris quelques raccourcis. Paradoxalement, on assiste à une première heure longuette avec des scènes stériles voire inutiles pour enfin assister à une seconde partie plus animée mais malheureusement doté d’un montage un peu hallucinant avec des coupures et des raccourcis mal-venus.
Heureusement les effets spéciaux sont plutôt sympathiques, la 3D pas trop mal, même si porter des lunettes 3D pendant 2h20 devient limite supportable surtout les 30 dernières minutes…Enfin, pas de commentaires sur les acteurs plutôt inconnus qui semblent juste remplir leur rôle face aux fonds verts.
Avec un bon seau de Pop-corn, John Carter reste tout de même agréable même si peu innovant surtout après la saga des Star Wars, alors qu’il me semble que la complexité de son scénario aurait mérité un meilleur traitement niveau montage notamment; en même temps le film doit, j’imagine, toucher un maximum de monde et surtout les pré-ados et ados, à partir de 10 ans.

Livre – Stephen King à l’écran, une rétrospective des adaptions au cinéma et à la télé
Critique Film – Maléfique, Le pouvoir du mal avec Angelina Jolie, Elle Fanning
Critique Film – Joker de Todd Philips avec Joaquin Phoenix, Robert De Niro
Concours Terminé –  Gagnez des DVD du film Mon meilleur ami
Critique Film – Ad Astra de James Gray avec Brad Pitt, Tommy Lee Jones
Sortie Vidéo – El Reino de Rodrigo Sorogoyen avec Antonio de la Torre

No Comments

Leave a Comment.