Critique : Prisoners de Denis Villeneuve avec Hugh Jackman, Jake Gyllenhaal

PrisonersSynopsis : Dans la banlieue de Boston, deux fillettes de 6 ans, Anna et Joy, ont disparu. Le détective Loki privilégie la thèse du kidnapping suite au témoignage de Keller, le père d’Anna. Le suspect numéro 1 est rapidement arrêté mais est relâché quelques jours plus tard faute de preuve, entrainant la fureur de Keller. Aveuglé par sa douleur, le père dévasté se lance alors dans une course contre la montre pour retrouver les enfants disparus. De son côté, Loki essaie de trouver des indices pour arrêter le coupable avant que Keller ne commette l’irréparable… Les jours passent et les chances de retrouver les fillettes s’amenuisent… En salles le 9 octobre 2013 Interdit aux moins de 12 ans. Vu en VOSTFR.

Prisoners est le genre de film qui aurait pu être tiré d’un roman policier ou autre thriller, le genre de bouquin que vous ne lâchez pas tant que vous n’avez pas lu la dernière page, et pourtant le scénario est original sorti de l’imagination de Aaron Guzikowski et réalisé par Denis Villeneuve, dont son précédent film Incendies (que je n’ai pas encore vu) a été récompensé de nombreuses fois.
Le spectateur est face à l’un des pires sujets puisqu’ici les protagonistes sont confrontés à la disparition d’enfants, deux petites copines voisines… D’un côté les parents et de l’autre le policier assigné à les retrouver. Le film nous offre leurs différents points de vues et démontre quels sont les effets d’un tel événement sur chacun. Hugh Jackman, en père anéantie prêt à tout pour retrouver sa fille, va être confronté à Jake Gyllenhaal dans le rôle de ce flic, bourré de tics, silencieux, réfléchi et observateur. Les deux acteurs ne sont pas loin de leur meilleur jeu…

Le film est noir, parfois violent, éprouvant si vous êtes parent et pose clairement des questions morales, comme jusqu’où iriez-vous pour sauver vos enfants ? On plonge dans la noirceur de cette histoire qui prend place dans une ville de banlieue du nord-est des Etat-Unis, l’hiver est présent, les pluies battantes et les couleurs ternes et grises renforcent le malheur et le calvaire que vivent ces deux familles, certains membres désemparés, paniqués, ou complètement perdus. Le fil rouge est donc l’enquête que vont mener chacun de leur côté le père et le détective et forcément l’un et l’autre ne vont pas se faire confiance et ne vont pas emprunter les mêmes pistes…, essayant de retrouver les fillettes avant qu’il ne soit trop tard.
Sans vous en dire plus, je vous conseille d’ailleurs de ne pas regarder la bande-annonce, Prisoners est une vraie course contre la montre, malgré ces 2h30, il reste un film prenant présentant plusieurs Twists. Il faut reconnaître qu’il y a tout de même certaines longueurs et certains passages sont très difficiles bien que certains faits sont suggérés.

En bref, Prisoners est un film dur à l’atmosphère lourde mais au scénario intelligent et palpitant. Il vous fera également réfléchir surtout si vous avez des enfants. Un thriller noir à ne pas manquer dans lequel Hugh Jackman et Jake Gyllenhaal si crédibles et intenses dans leur jeu pourraient même faire partie des nommés aux oscars sans hésitation.

Sortie VOD – The Informer avec Joel Kinnaman, Rosamund Pike, Clive Owen
Critique Film – Radioactive de Marjane Satrapi avec Rosemund Pike, San Riley
Critique Film – Une Sirène à Paris de Mathias Malzieu avec Nicolas Duvauchelle, Marilyn Lima
Critique Film – Vivarium de  Lorcan Finnegan avec Jesse Eisenberg, Imogen Poots
Critique Film – 1917 de Sam Mendes avec George MacKay, Dean-Charles Chapman
Sortie Blu- Ray – Roubaix une lumière d’ Arnaud Desplechin avec Roschdy Zem, Léa Seydoux, Sara Forestier, Antoine Reinartz

No Comments

Leave a Comment.