Critique : La Reine des Neiges (Frozen) , The Walt Disney Studios

Synopsis : Anna, une jeune fille aussi audacieuse qu’optimiste, se lance dans un incroyable voyage en compagnie de Kristoff, un montagnard expérimenté, et de son fidèle renne, Sven à la recherche de sa sœur, Elsa, la Reine des Neiges qui a plongé le royaume d’Arendelle dans un hiver éternel… En chemin, ils vont rencontrer de mystérieux trolls et un drôle de bonhomme de neige nommé Olaf, braver les conditions extrêmes des sommets escarpés et glacés, et affronter la magie qui les guette à chaque pas. Au cinéma le 4 décembre 2013. . Projection précédée du spectacle « La Féerie des eaux ». Vu en 2D et en VF.

Voilà le Disney de Noël que nos chères têtes blondes attendent (et nous aussi!), comme chaque année, avec impatience. Cette année, c’est un conte librement adapté de celui d’Andersen : La Reine des Neiges. Réalisé par les créateurs de Raiponce, le film est en image de synthèse, le style et le design des personnages ressemblent d’ailleurs fortement à la princesse blonde (qui fait d’ailleurs une apparition…).
Ici nous sommes dans un royaume imaginaire, où deux soeurs évoluent, l’aînée Elsa ayant un pouvoir, qu’elle a du mal à contrôler, celui de transformer en glace tout ce qu’elle touche, voire plus…Suite à un accident malheureux, elle reste à l’écart de petite soeur Anna qui ne sait pas (plus) qu’elle est doté de ce pouvoir, pour ne pas la blesser.
Nous mettant dans l’ambiance du Grand Nord dès le début et plus précisément dans un royaume imaginaire, La Reine des Neiges possède tous les ingrédients qui font un film d’animation plaisant pour les enfants fille ou garçon, à partir de 5 ans, même si ma tête blonde de 4 qui m’accompagnait a été ravie de le voir sur grand écran. L’histoire entre les deux sœurs peut paraître un peu compliquée encore à cet âge là mais quelques explications simplifiées ont résolu les quelques interrogations. « Pourquoi elle ne veut plus voir sa soeur ?,  » « Pourquoi elle lui a fait mal ? « , « Pourquoi elle transformait tout en glace ? » … Et bien d’autres mais cela vous spoilerait, ceci dit la moitié de ses questions étaient là pour susciter la discussion et revivre l’histoire de la princesse et de la reine.

Avec des musiques assez prenantes loin d’être agaçantes quoique prenante  » Libérez, Délivrez…. » les personnages sont attachants drôles et plein de bonnes qualités. En premier, Anna la cadette est dynamique, insouciante, irréfléchie mais courageuse et battante et fera tout pour récupérer sa soeur ainée. Elsa est plus mystérieuse, peut paraître méchante pour les plus petits, mais sa robe a fait l’unanimité pour ma fille déjà fan des fameuses princesses Disney.
Les hommes (deux principalement) sont assez présents et « au service » des dames, ou presque… Le Renne et le bonhomme des neiges « vivant » sont les plus drôles et séduiront les enfants et les grands, même si ce dernier cause une rupture par rapport aux autres persos, je le trouve plus décalé aussi bien au niveau du design que de son attitude. Il est doublé par Dany Boon dans la version française…
L’humour est omniprésent, malgré des moments plus graves, et encore une fois l’humour est à deux niveaux, les enfants rient à certains moments quand les adultes ne rient pas au même gags. On ne s’ennuie pas une seule seconde, l’histoire présente bien sûr une morale et plein de grandes valeurs.

En bref, La Reine des Neiges n’est pas le meilleur Disney mais un beau conte animé qui rassemble tous les éléments, émotion humour, action, (belle) animation pour les petits et les grands, et parfait pour attendre Noël.


Critique Film – J’accuse avec Jean Dujardin, Louis Garrel, Emmanuelle Seigner
Critique Film – Le Mans 66 (Ford v Ferrari) de James Mangold avec Matt Damon, Christian Bale
Avis Vidéo – Série The Purge Saison 1 disponible en Blu-ray et DVD
Avis vidéo – Terra Willy, Planète Inconnue avec la voix de’Edouard Baer
Critique Film – Hors Normes de Eric Toledano, Olivier Nakache avec Vincent Cassel, Reda Kateb
Critique Film – Terminator : Dark Fate avec Arnold Schwarzenegger, Linda Hamilton, Mackenzie Davis

No Comments

Leave a Comment.