Critique : Les Lyonnais d’Olivier Marchal avec Gérard Lanvin, Tchéky Karyo

Synopsis : De sa jeunesse passée dans la misère d’un camp de gitans, Edmond Vidal, dit Momon, a retenu le sens de la famille, une loyauté sans faille, et la fierté de ses origines. Il a surtout conservé l’amitié de Serge Suttel. L’ami d’enfance avec qui il a découvert la prison à cause d’un stupide vol de cerises. Avec lui, inexorablement il a plongé dans le Grand Banditisme, et connu l’apogée du GANG DES LYONNAIS, l’équipe qu’ils ont formée ensemble et qui a fait d’eux les plus célèbres braqueurs du début des années soixante dix. Leur irrésistible ascension prend fin en 1974, lors d’une arrestation spectaculaire. Sortie en salles le 30 novembre 2011

Je connais Olivier Marchal, le réalisateur, surtout de réputation, cet ancien flic qui a décroché pour écrire des scénarios, devenir comédien et surtout tourner des films plutôt réalistes côté police, il est aussi créateur de la série française Braquo encensée par les critiques. Il revient, ici derrière les caméras pour nous donner un film basée sur les mémoires d’un gangster « Momon » sévissant en France dans les années 70, à la tête du gang Les lyonnais. ces mémoires sont notamment retranscrites dans un livre « Le gang des Lyonnais ».

Doté d’une belle brochette d’acteurs français qui ont roulé leur bosse, à l’image des personnages qu’ils interprètent, on retrouve à un très bon niveau avec un chouïa de fatigue, un duo que nous n’avions pas encore eu l’occasion de voir à l’écran : Gérard Lanvin et TchéKy Karyo.
A noter également la bonne performance de Dimitri Storoge interprétant un Momon tout jeune qui va basculer du côté obscur pour le vol d’un cageot de cerises. A travers cette interprétation appuyée par celle de Gérard Lanvin, on sent bien qu’Edmond Vidal est un gangster qui se place au dessus des autres par son code de l’honneur, sa sérénité apparente et l’amour qu’il porte à sa famille et à ses amis.

A travers des flash-backs mais surtout une histoire qui se passe de nos jours, les Lyonnais nous entraînent dans le monde du grand banditisme « à la retraite » du côté des gitans qui, campant dans des roulottes lorsqu’ils étaient jeunes et recherchés avant d’être capturés par les flics; se retrouvent aujoud’hui dans de supers villas. Mais par solidarité et de part un certain code d’honneur et surtout par amitié , la bande des lyonnais vont être contraints de revenir sur le devant de la scène mais les trafics et flics d’aujourd’hui ne sont plus ceux d’il y a 30 ans…

Les Lyonnais est un très bon film de truands, une grande histoire sur l’amitié, l’honneur et la famille. Avec quelques scènes violentes, d’actions, une atmosphère assez lourde non dénuée d’humour mais aussi des temps morts et beaucoup d’émotions, lui qui était plutôt habitué aux films et séries de flics, Olivier Marchal nous livre ici son « premier » film du côté des gangsters en touchant plutôt juste. Il n’a pas à avoir honte si on le compare aux films « classiques » US sur le même sujet. Je recommande !

Sortie Video – Traîné sur le bitume de S. Craig Zahler avec Mel Gibson, Vince Vaughn
Rattrapage Vidéo – Monsieur (Sir) de Rohena Gera avec Tillotama Shome, Vivek Gomber
Rattrape Vidéo – L’Heure de la Sortie avec Laurent Lafitte, Emmanuelle Bercot, Pascal Greggory
Critique Film – Tolkien avec Nicholas Hoult, Lily Collins, Colm Meaney
Critique Film – Parasite de Bong Joon-Ho
Critique Film – Ma de Tate Taylor avec Octavia Spencer

No Comments

Leave a Comment.