Critique : Terre des Ours de Guillaume Vincent avec Marion Cotillard

Terre des OursSynopsis : Kamtchatka. Cette terre à l’état sauvage située en Extrême-Orient russe est le royaume des ours bruns. Au fil des saisons, chacun a ses préoccupations : la mère doit nourrir et protéger ses oursons qui veulent explorer le monde avec l’insouciance de leur jeunesse. Un ours tout juste sorti de l’enfance doit trouver sa place dans le monde adulte et gagner son autonomie. Enfin, le mâle doit constamment défendre son territoire et imposer sa force…
Bienvenue sur la Terre des Ours. Vu en VF et en 3D. En salles le 23 février 2014.

Oui j’ai toujours aimé les documentaires animaliers, pas au point d’en mater toutes les semaines, mais Terre des Ours m’avait l’air bien alléchant, surtout lorsque l’on sait que James Cameron, séduit par le projet, a pu faire bénéficier au réalisateur du documentaire, du même matériel qu’Avatar, permettant le même rendu 3D ou presque.
C’est donc dans une région quasi inconnue subpolaire à l’extrémité de la Russie que Guillaume Vincent nous emmène : Le Kamtchatka.
Sur des commentaires de Marion Cotillard, j’avoue que ce n’est pas ma voix préférée, nous assistons, en complète immersion à la fin de l’hibernation des ours bruns de cette région, jeunes et moins jeunes, jusqu’à l’arrivée des saumons…Toutefois, les commentaires ne sont pas omniprésents et arrivent à faire passer l’émotion. Aucune histoire, aucun scénario, si ce n’est celui de la nature et de l’enchaînement des saisons qui sont le fil rouge de ce documentaire, avec quelques ours identifiés sur lesquels on s’attardent.

Face à ces magnifiques images, on se doute que le réalisateur a porté un grand soin au choix de son directeur de la photographie et il s’est en fait doté de plusieurs personnes chevronnées, de grands spécialistes en documentaires animaliers. La musique plutôt discrète, soutient les belles images, entre lyrisme et émotion, aux commandes on retrouve Cécile Corbel, qui avait déjà signé celle d’Arrietty du studio Ghibli et Fabien Cali, pour le côté musique classique.
Si j’ai été un peu déçue par la 3D, je soupçonne tout de même une place et une salle pas forcément optimisées, j’ai été conquise par ce très beau documentaire, qui peut-être également un excellent moment passé avec ses enfants (à partir de 7 ans je dirais), en plus c’est pédagogique.
En bref, Terre des Ours c’est une immersion en terre totalement inconnue et sauvage, celle des ours, à l’image des paysages, puissants et majestueux. Une ode à la nature, tout simplement. De voir que ce genre d’endroits existe, forcément cela motive à protéger notre planète…

Rattrapage Vidéo – Monsieur (Sir) de Rohena Gera avec Tillotama Shome, Vivek Gomber
Rattrape Vidéo – L’Heure de la Sortie avec Laurent Lafitte, Emmanuelle Bercot, Pascal Greggory
Critique Film – Tolkien avec Nicholas Hoult, Lily Collins, Colm Meaney
Critique Film – Parasite de Bong Joon-Ho
Critique Film – Ma de Tate Taylor avec Octavia Spencer
Rattrape Vidéo – L’Intervention de Fred Grivois avec Alban Lenoir, Olga Kurylenko

No Comments

Leave a Comment.