Critique du film Dans Les Forêts de Sibérie de Safy Nebbou avec Raphaël Personnaz, Evgueni Sidikhine

Dans les Forêts de SibérieAdaptation libre du best-seller éponyme de Sylvain Tesson, Dans Les Forêts de Sibérie nous emmène au bord du lac Baïkal où Teddy un Français citadin décide de rompre avec sa vie passée pour des raisons qui nous sont inconnues en s’installant dans une cabane en Sibérie au plus proche de la nature, totalement déconnecté du monde…
Dans les Forêts de Sibérie est une véritable bouffée d’air, une invitation au voyage, une pause dans nos vies trop pressées où le temps défile inexorablement sous nos yeux. C’est cette envie de liberté qui pousse Teddy interprété par Raphaël Personnaz qui livre au passage une belle performance, ce sincère enthousiasme est assez touchant et malgré une appréhension devant ce personnage qui se prépare à affronter la solitude le film n’est pas ennuyeux.

Proposant de magnifique plans du lac Baïkal glacé, de la nature à la fois splendide et rude le tout sur une très belle bande originale d’Ibrahim Maalouf Dans les Forêts de Sibérie nous fait réfléchir sur notre vie stressée, ultra connectée.
J’ai apprécié le thème assez universel du film, on ne sait quasiment rien du personnage principal qui n’a pas forcément vécu un drame personnel, juste une envie de liberté que chacun de nous peut ressentir à tout moment, simplement se mettre an pause, de retourner au plus près de la nature, où les journées sont rythmées par l’objectif d’assouvir des besoins primaires (se nourrir, se réchauffer…). Le film n’est pas dénué d’humour et il n’est pas tant contemplatif que cela ce qui est appréciable car on aurait pu s’endormir face à un film où la moitié du film est centré sur un seul personnage, la seconde moitié prenant un tournant légèrement différent où une histoire d’amitié va naître…

En bref, Dans Les Forêts de Sibérie est une belle histoire, une aventure bienvenue après ces périodes moroses où les messages aux spectateurs sont sous-entendus et qui démontre également la capacité d’adaptation relativement facile, de l’homme en milieu hostile.

Clip Red & Black Light

Dans les Forêts de Sibérie sort au cinéma le 15 juin 2016. Projection suivie d’une session de Q/A en présence du scénariste David Oelhoffen (réalisateur de Loin des Hommes), Safy Nebbou, Raphaël Personnaz et Ibrahim Maalouf.

Avis Express Film – The Strangers: Prey at Night
Critique Film – Sherlock Gnomes avec les voix de Michael Gregorio, Flora Coquerel
Critique Film – L’Ile aux Chiens de Wes Anderson avec Bryan Cranston, Edward Norton, Bill Murray, Tilda Swinton, Scarlett Johansson
Avis VOD Video – The Follower, The Secret Man – Marc Felt, Tout Nous Sépare
Critique Film – Red Sparrow de Francis Lawrence avec Jennifer Lawrence, Joel Edgerton, Matthias Schoenaerts
Avis Express Film – La Mort de Staline de Armando Ianucci avec Steve Buscemi, Jeffrey Tambor, Olga Kurylenko

No Comments

Leave a Comment.

La planètes des singes : Suprématie