Critique : Nuit Blanche avec Tomer Sisley, Julien Boisselier…de Frédéric Jardin

Synopsis : Un flic dérobe un gros sac de cocaïne à des trafiquants, mais il est identifié au cours de l’opération. Les truands prennent alors son fils en otage. Vincent doit faire l’échange – son fils contre le sac – dans une immense boîte de nuit tenue par les mafieux. La nuit qui commence sera la plus longue de sa vie et peut-être même la dernière. Sortie en salles le 16 Novembre 2011

Dans la lignée d’A bout portant d’un autre Frédéric (Cavayé), le thriller nerveux français, tourné caméra à l’épaule a de beaux jours devant lui…Et c’est donc Frédéric Jardin, plutôt habitué aux comédies qui nous propose de passer une nuit blanche en compagnie de trafiquants de drogue, de flics ripoux dans une (grande) boîte de nuit…
Nous suivons donc Tomer Sisley en flic (ripou ou infiltré ??) à la poursuite de trafiquants qui ont capturé son unique fils…Il va passer la nuit la plus longue de sa vie mais aussi la plus sanglante et violente… Cliquez pour lire la suite

Sans renouveler le genre, on suit (vit) cette aventure qui tourne mal, pleine de rebondissements avec un Tomer en père prêt à tout pour délivrer son fils, plutôt au top et habitué aux films d’action depuis les Largo Winch. Autre acteur qui sort du lot, c’est Julien Boisselier dans un rôle dont on n’a pas l’habitude de le voir, plutôt excellent dans l’exercice même si parfois un peu excessif. Malheureusement, on retrouvera un Joey Starr et un Serge Rabioukine dans des rôles de trafiquants plutôt caricaturaux, voire risibles malgré eux à l’image de certains chemins pris par le scénario illustré par quelques événements qui s’éternisent et qui finissent par se décrédibiliser….

Toutefois, malgré ces quelques faiblesses, Nuit blanche est un bon thriller d’action qui mérite sa place sur le podium des films du même genre avec une chorégraphie de certains combats parfois impressionnante, notamment le passage dans les cuisines.. Pour ma part, je suis bien rentrée dans l’histoire et suis ressortie presque essoufflée de cette course poursuite interminable (peut-être trop ?) à travers les atmosphères si différentes de cette boîte de nuit. Si certains le trouveront répétitif, le film m’a plutôt fait penser au déroulement d’un jeu vidéo type aventure/action, sorte de huis-clos où vous devez parfois repasser à certains étages, récupérer des objets, buter des méchants, vous échapper, trouver des passages secrets, négocier,etc. Oui on a parfois l’impression de tourner un peu en rond…
Ceci dit, comme nous l’ont annoncé le réalisateur, le producteur et Tomer Sisley en fin de projection, les américains ont déjà acheté les droits pour en faire un remake…Un petit peu mieux ?


Bande annonce – Nuit Blanche par bacfilms

Critique Film – J’accuse avec Jean Dujardin, Louis Garrel, Emmanuelle Seigner
Critique Film – Le Mans 66 (Ford v Ferrari) de James Mangold avec Matt Damon, Christian Bale
Avis Vidéo – Série The Purge Saison 1 disponible en Blu-ray et DVD
Critique Film – Hors Normes de Eric Toledano, Olivier Nakache avec Vincent Cassel, Reda Kateb
Critique Film – Terminator : Dark Fate avec Arnold Schwarzenegger, Linda Hamilton, Mackenzie Davis
Livre – Stephen King à l’écran, une rétrospective des adaptions au cinéma et à la télé

1 Comment

  1. Pas mal la comparaison avec un jeux vidéo, c’est vrai que le rythme est infernal dans ce film ! Faut pas aller le voir fatigué :)
    En tout cas c’est clair que la scène de bagarre en cuisine est absolument énorme, pour moi ce film est une bonne surprise, un film à aller voir sans se prendre la tête
    Mon avis : http://www.youtube.com/watch?v=HY77XzL7tsA

    Reply

Leave a Comment.