Avis Express Film – The Strangers: Prey at Night

The strangers prey at night 10 ans après un premier opus nommé The Strangers sorti en direct-to-video en France et pourtant ayant connu un certain succès aux US, voici le deuxième épisode The Strangers: Prey at night. Aucune idée si ce n’est la suite mais en tout cas c’est le même trio 1 homme et deux femmes masqués qui font office de slashers.

We should split up

On embarque avec une famille américaine les parents et les deux enfants ados qui décident de se retrouver lors d’un petit séjour au vert dans un camping…désert. Ils prennent place dans leur bungalow et c’est là qu’ils vont connaître une nuit cauchemardesque puisque trois individus masqués armés de hache et couteaux rôdent et ne vont pas tarder à passer à l’attaque, sans raison.

The strangers prey at night

La nuit des masques

Typique des films de ce genre, The Strangers 2 n’apporte pas grand chose d’original. Avec un focus un peu trop longuet sur l’adolescente rebelle agaçante qui en veut à ses parents de l’envoyer en pension dans la première demi-heure, on reste très peu surpris par la déroulement de l’infime scénario dès que les slashers sont de sortie. Certes reste l’atmosphère angoissante et stressante, une belle photographie, quelques scènes cruelles qui mettent mal à l’aise ou plutôt bien fichues comme celle de la piscine et surtout une B.O très 80’s avec notamment Kim Wilde, Bonnie Tyler ou encore Tiffany. Probablement un hommage aux films de slashers de cette époque beaucoup plus efficaces. Seul You’re next plus récent m’avait agréablement surprise. the Strangers reste un bon film de slashers mais dispensable.

The Strangers: Prey at night sort au cinéma le 18 avril 2018. Vu en VOSTFR

Sortie Vidéo – La Femme des steppes, le flic et l’oeuf
Sortie Vidéo – Madre de Rodrigo Sorogoyen avec Marta Nieto, Jules Porier
Les voitures de légende, cinéma et séries TV
Sortie Vidéo / VOD – Eté 85 de François Ozon avec Félix Lefebvre et Benjamin Voisin
Critique Film – Une vie  secrète de Jon Garaño, Aitor Arregi, José Mari Goenaga Avec Antonio de la Torre, Belén Cuesta
Critique Film – La Baleine et l’Escargote

No Comments

Leave a Comment.