Critique DVD : Centurion de Neil Marshall

Synopsis : 117 après Jésus-Christ : l’Empire Romain règne sur tout l’Occident. Pourtant, aux confins glacés du nord de l’Angleterre, l’armée romaine se heurte à la tribu des Pictes, des barbares sanguinaires qui maîtrisent parfaitement l’environnement. Afin d’éradiquer la menace, le gouverneur local fait appel à la légendaire 9ème légion du Général Titus Virilus, le bataillon d’élite de l’Empire. Mais, contre toute attente, la cohorte se fait massacrer au cours d’une terrible embuscade et le Général est fait prisonnier. Seul le Centurion Marcus Dias et quelques survivants échappent miraculeusement au carnage. Au lieu de battre en retraite, ces guerriers solitaires décident de tenter l’impossible : s’enfoncer en territoire ennemi pour délivrer Virilus…Disponible en DVD et Blu-Ray depuis le 12 janvier 2011 (Distributeur Pathé)


En partenariat avec Cinétrafic, E-Toile vous fait part de son avis sur le film de Neil Marshall (réalisateur du très bon film d’horreur The Descent et du moins bon film d’anticipation à la Mad Max version fémine : Doomsday).Avec Centurion,  il nous emmène cette fois du côté du péplum et plus précisément en nous contant une des guerres qu’a connu l’empire romain. En effet, ceux-là cherchent à conquérir les territoires du nord de l’Angleterre, autrement dit le Nord des terres écossaises de nos jours en se confrontant à un peuple hostile de barbares sanguinaires : les Pictes. A travers des paysages magnifiques, on suit donc une chasse à (aux) l’homme(s) à travers de courageux romains survivants d’un massacre et menés par le centurion Marcus Dias. Ceci dit  les Pictes ont aussi des raisons d’anéantir les romains (viols, massacres de leur familles) en plus de défendre leurs terres, c’est peut-être pourquoi on a du mal à s’attacher à ce groupe de romains et à s’identifier à leur leader et ses questionnements sur le but de sa mission. Les combats sont plutôt sanglants violents et brutaux donc réalistes malgré certaines giclées de sang en images de synthèse. Si l’action s’enchaîne, il y a tout de même quelques longueurs qui dessert le rythme du film. Malgré tout il ne mérite pas le sort qu’il a eu lors de sa sortie dans moins de 10 salles dans l’hexagone puisqu’il a fait moins de 4000 places. On espère donc qu’il connaisse plus de succès grâce à cette sortie vidéo. Le DVD comprend des bonus à savoir : scènes coupées, making-of…

Avis sur le documentaire « Avicii True Stories » en exclusivité au cinéma le 20 Novembre prochain !
Critique du film A Beautiful Day de Lynn Ramsay avec Joaquin Phoenix, Ekaterina Samsonov, Alessandro Nivola
Critique du film Carbone d’Olivier Marchal avec Benoît Magimel, Gringe, Idir Chender, Laura Smet
Critique du film Thor : Ragnarok de Taika Waititi avec Chris Hemsworth, Tom Hiddleston, Cate Blanchett
Critique Film – Au Revoir Là-Haut de et avec Albert Dupontel, Nahuel Perez Biscayart, Laurent Lafitte
Critique – My Little Pony Le film

No Comments

Leave a Comment.

La planètes des singes : Suprématie