Critique : Sex and the city 2

Même si mes goûts pour les séries télés tournent plutôt autour du drame, fantastique, policier, j’aime aussi quelques séries girlies et Sex and The city en fait partie. J’ai vu les 6 saisons, certes bien après les diffusions US et Françaises et même si je n’adhère pas à tous les aspects de cette série, j’avoue avoir bien rigolé et parfois m’être identifiée dans les ressentiments amoureux de la célèbre chroniqueuse célibataire New-Yorkaise : Carrie Bradshow. De même, j’avais vu en DVD le premier film avec plaisir du fait de retrouver les 4 copines et leurs problèmes amoureux.
Après avoir gagné 2 places grâce à un concours, je suis donc allée voir le film entre copines, of course. Bon petite précision, si vous avez auparavant lu mon post sur mon expérience à la Girls Geek Party, vous comprendrez que la mode et les produits de beauté ne sont pas ma passion, le contexte étant posé, qu’ai-je donc pensé de ce second opus ?

Eh bien en faisant abstraction des fameux « hey ! yeah ! ouh Wouah ! Hi ! » de nos 4 protagonistes, j’étais toujours aussi contente de les retrouver avec des fringues et des shoes qu’on n’arrivera jamais à se payer ou du moins pas autant…Tout au long du film, c’est tellement outrageant (mais si peu surprenant dans cette série) toutes ces marques de luxe qui s’enchaînent à l’écran, qu’on en finit par rigoler, à défaut de ne plus en faire attention. En effet,  de la visite de l’appart New-Yorkais de Carrie à l’hôtel de luxe à Abou Dhabi All inclusive en passant par les chameaux du désert passés à l’eau de javel et les tenues tout à fait inappropriées pour une virée dans le désert (sic), on en a plein les mirettes mais on peut aussi en avoir vite marre de toute cette superficialité. Mis cela de côté, les répliques de nos 4 copines sont toujours aussi cinglantes et  certaines hilarantes servies par des scènes parfois appuyées par un ralenti hier de faire durer le plaisir ou des scènes swinguantes  lorsque par exemple les fashionistas pètent les plombs (je pense notamment, au mariage gay,à la scène de karaoké ou bien au départ précipité de l’hôtel mais aussi à la rebelion de Samantha en plein souk) .
Côté scénario, cela ne vole pas haut mais on s’en fiche un peu nous ne sommes pas venues pour réfléchir, les coïncidences sont plutôt improbables, c’est parfois long, le film dure près de 2h30 et regarder 4 touristes américaines en plein Moyen-Orient c’est caricatural et pas forcément marrant. Donc on s’ennuie un peu parfois, comme Carrie avec son mari Mr.Big (qui a l’air d’avoir maigri et qui est le roi du haussement de sourcils soit dit au passage). Oui tout cela manque d’étincelles et surtout de bijoux aux yeux de la nouvelle Madame Preston…Quant à Charlotte, elle fait bonne figure alors qu’elle n’en peut plus de ses 2 petites filles, Samantha fait tout pour ne pas sombrer dans la ménopause, toujours à l’affût du beau mâle et Miranda la super working girl malmenée dans son travail et peu présente auprès de son fils.Heureusement qu’elles ont toujours la verve généreuse et la réplique facile. En bref,  le film n’apporte pas grand chose mais j’ai passé un très bon moment en pleurant parfois de rire face au ridicule de certaines situations ou à l’écoute de vannes bien placées. La BO est plutôt plaisante bien dance, avec une pincée d’Orient et rythme les péripéties de nos 4 new-yorkaises préférées. En bref, si vous aimez la série, courez-y sinon abstenez-vous…

Synopsis : Que passe-t-il après avoir dit « Oui » ? La vie est telle que ces dames l’ont toujours rêvée, mais ce ne serait pas “Sex and the City” si elle ne leur réservait pas quelques surprises… cette fois, sous la forme d’une aventure glamour, baignée de soleil, les entraînant loin de New York dans l’un des endroits les plus luxuriants, exotiques et vivifiants de la planète ; là où les fêtes ne s’arrêtent jamais et où le mystère est omniprésent. C’est une escapade qui arrive à point nommé pour les quatre amies, qui se retrouvent dans – et s’insurgent contre – leur rôles traditionnels d’épouse et de mère. En salle depuis le 2 juin 2010

Rattrape Vidéo – L’Heure de la Sortie avec Laurent Lafitte, Emmanuelle Bercot, Pascal Greggory
Critique Film – Tolkien avec Nicholas Hoult, Lily Collins, Colm Meaney
Critique Film – Parasite de Bong Joon-Ho
Critique Film – Ma de Tate Taylor avec Octavia Spencer
Rattrape Vidéo – L’Intervention de Fred Grivois avec Alban Lenoir, Olga Kurylenko
Rattrapage Video – L’Incroyable Histoire du Facteur Cheval de Nils Tavernier

No Comments

Leave a Comment.