Critique : Scream 4 de Wes Craven (Sans Spoilers)

Synopsis : 10 ans se sont écoulés depuis les terribles meurtres commis par Ghostface. Sidney Prescott est parvenue à tourner la page mais c’est tout de même avec appréhension qu’elle retourne à Woodsboro pour le lancement de son premier roman.
Ses retrouvailles avec sa cousine Jill ainsi qu’avec le duo de choc Dewey et Gale seront de courtes durées : Ghostface est de retour mais cette fois-ci les règles vont changer. Sortie en salles le 13 avril 2011

11 ans après, Wes Craven et son scénariste préféré Kevin Williamson  reviennent avec le célèbre slasher Ghostface dans un 4ème opus et remettent le couvert avec les personnages auxquels nous nous étions attachés dès le premier et excellent Scream 1 à savoir le célèbre trio :  la harcelée Sydney Prescott (Neve Campbell) , notre shérif maladroit et simplet Deway (David Arquette) ainsi que la journaliste ambitieuse Gale (Courteney Cox) devenue sa femme. Si l’on passe sur l’épisode 2 plutôt moyen et le 3 plutôt mauvais, on avait de quoi douter quant à l’exploitation de la franchise et du coup de ce quatrième chapitre… Comment se renouveler tout en gardant les caractéristiques qui ont fait le succès de Scream ?

Nous sommes en 2011 et comme nous l’a annoncé le teaser, les règles ont changé, la génération (presque) aussi…Les lycéens sont nés avec Internet, les social media, la télé-réalité et les téléphones portables font partie de leur quotidien, et avoir des friends devient même ringard; aujourd’hui on veut devenir célèbre rapidement et avoir des fans ou des followers comme le dit justement un des personnages du film !
Cependant l’ambiance est identique aux précédents films ; Campus lycéen, élèves geeks, petites bombasses qui font tourner les garçons en bourrique ou bien encore boyfriend mystérieux, bref si la nouvelle génération est bien 2.0 on retrouve toujours les mêmes codes de teenagers qui avait à l’époque donnés aux producteurs l’envie d’exploiter le filon des slashers avides d’égorger de l’ado avec notamment les contestés « Souviens-toi l’été dernier » « Urban Legend » etc….
Avec Scream 4, on reste dans le film de Slasher avec heureusement le même mystère à savoir qui se cache derrière Ghostface et c’est avec plaisir que l’on suit, suspecte les personnages interprétés, entre autres, pour notre plus grande joie par nos blondes préférées sorties de séries TV actuelles : Anna Paquin (True Blood) , Kristen Bell (Veronica Mars) et surtout Hayden Panettiere (Heroes)qui n’a pas sa langue dans sa poche.

Sydney revient dans sa ville natale et va faire connaissance de sa petite cousine et de ses copines et copains qui vont tour à tour se faire zigouiller méchamment…En effet, les meurtres sont plutôt bien saignants voire gore et assez violents comparés aux autres épisodes. Williamson au sommet de sa forme a mis l’accent sur l’ironisme voir le cynisme moqueur du premier opus à travers de bonnes répliques et des comiques de situations, ce qui détend énormément l’atmosphère. Cette génération de spectateurs a vu une pléthore de remakes de films d’horreur ces dernières années sans parler des films de tortures à la Saw ou Hostel, Ghostface s’adapte donc, il faut être à la hauteur des références de ses prochaines victimes. Scream 4 se prend parfois au sérieux via des scènes bonnes à vous faire bondir (ou pas) de votre siège et alterne des dialogues moqueurs face à cette nouvelle vague de films de genre, et c’est plutôt très sympathique !
C’est vrai que certains dialogues ou passages sont limites ridicules mais il faut le prendre au second degré on est tout de même loin d’un humour potache des fakes movies même si on prend en pleine face de nombreuses références cinématographiques tout au long de l’histoire…

Bref si la réalisation et la photo sont plutôt cheap, Craven a réussi son pari en renouvelant sa franchise, certes pas à la hauteur du premier, (il vous le fera savoir d’ailleurs directement dans le film de manière détournée), c’était un vrai plaisir de retrouver Ghostface : Scream 4 pourrait bien apparaître dans la liste de vos films d’horreur préférés.

Page Facebook Scream 4

Et n’oubliez pas jusqu’au 13 avril vous pouvez gagner 5X2 places pour aller le voir !

Critique Film – La Reine des Neiges 2 avec les voix avec Emmylou Homs, Charlotte Hervieux, Dany Boon
Critique Film – J’accuse avec Jean Dujardin, Louis Garrel, Emmanuelle Seigner
Critique Film – Le Mans 66 (Ford v Ferrari) de James Mangold avec Matt Damon, Christian Bale
Avis Vidéo – Série The Purge Saison 1 disponible en Blu-ray et DVD
Critique Film – Hors Normes de Eric Toledano, Olivier Nakache avec Vincent Cassel, Reda Kateb
Critique Film – Terminator : Dark Fate avec Arnold Schwarzenegger, Linda Hamilton, Mackenzie Davis

2 Comments

  1. Un très très bon moment pour moi ! Certes je ne suis pas sortie de la salle assez angoissée pour qu'il fasse partie de mes films d'horreur préférés, mais j'ai adoré les références que ce soit dans les dialogues, les acteurs… ainsi que l'humour même si c'est vrai que parfois la frontière du ridicule n'est pas loin.
    (Par contre c'est moi ou Courteney a pris un sacré coup de vieux ?…)

    Reply
  2. Oui j'ai également trouvé que Courteney avait pris un coup de vieux et ce malgré l'éclairage, le maquillage et le Botox ! Ah on est loin de l'époque Friends, en même temps elle a tout de même 45 ans ! ;-)

    Reply

Leave a Comment.