Critique : Blanche-Neige et le chasseur avec Kristen Stewart, Chris Hemsworth, Charlize Theron

Synopsis : Dans des temps immémoriaux où la magie, les fées et les nains étaient monnaie courante, naquit un jour l’unique enfant d’un bon roi et de son épouse chérie : une fille aux lèvres rouge sang, à la chevelure noire comme l’ébène et à la peau blanche comme neige. Et voilà précisément où l’histoire que vous croyiez connaître prend fin et où la nouvelle adaptation épique et envoutante de ce célèbre conte des frères Grimm débute. Notre héroïne, dont la beauté vient entacher la suprématie de l’orgueilleuse Reine Ravenna et déclencher son courroux, n’a plus rien d’une damoiselle en détresse, et la cruelle marâtre en quête de jeunesse éternelle ignore que sa seule et unique rivale a été formée à l’art de la guerre par le chasseur qu’elle avait elle-même envoyé pour la capturer. Alliant leurs forces, Blanche-Neige et le chasseur vont fomenter une rébellion et lever une armée pour reconquérir le royaume de Tabor et libérer son peuple du joug de l’impitoyable Ravenna. En salles le 13 juin 2012 Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs. Vu en VOSTFR.

Alors que les adaptations de contes célèbres qui ont bercé la majorité d’entre nous durant notre enfance, sont plutôt en vogue côté US, à la fois au cinéma (Le chaperon rouge, Mirror mirror dernièrement) mais aussi sur le petit écran avec les séries Télé Grimm ou Once Upon a time (sur ma To Watch list…), voici une nouvelle lecture de Blanche-Neige, fameux conte des frères Grimm; ce qui pouvait nous laisser méfiant face au résultat.
Beaucoup plus noir, fantastique voire heroic-fantasy, Blanche-Neige et le chasseur est vraiment une très belle surprise, un film certes qui s’inspire de nombreux autres et ne révolutionne donc pas le genre mais est vraiment plaisant et divertissant à regarder.

En premier lieu, on pense à la trilogie des Seigneurs des Anneaux, pour le bestiaire et autres créatures, l’ambiance heroic-fantasy, certains décors, la quête des personnages principaux, les attaques et combats moyen-âgeux….Cela, pour notre plus grand plaisir même si le Seigneur des Anneaux n’est jamais égalé ou dépassé. Puis en plein milieu du film, l’action se ralentit, le rythme s’adoucit pour parcourir un monde beaucoup plus léger et beaucoup moins noir en compagnie de fées, de l’éveil de la nature…Cette scène est quasi un copié/collé d’un des chef d’oeuvres de Miyazaki/Studio Ghibli à savoir Princess Mononoké. Passage peut-être inutile même si il redonne un souffle au film et permet de faire une pause avant de repartir de plus belle.
Les acteurs remplissent leur contrat, Charlize Theron est assez crédible en belle-mère/reine acariâtre, douée de pouvoirs maléfiques, Kristen en Blanche-Neige est convenable même si je la trouve malheureusement toujours peu expressive ou légèrement plus que dans la saga des Twilight et enfin Chris « Thor » Hemsworth qui a plutôt le vent en poupe ces derniers temps avec The Avengers et La cabane dans les bois; Son personnage manque un peu d’épaisseur et est un peu caricatural, il se débrouille bien avec sa hache et donc dans les scènes d’actions…A noter pas mal de têtes connues parmi les nains (avec d’ailleurs quelques comédiens anglais…Qui ne sont pas des personnes de petites tailles.)

En bref, coup de coeur pour moi, Blanche-Neige et le chasseur revisite un conte classique de manière fantastique et plutôt dark et le tout est plutôt très divertissant, si du moins vous aimez ce genre. Pour une premier film, le réalisateur Rupert Sanders ne cache pas son inspiration et ne révolutionne pas la mise en scène, qu’importe, l’histoire, l’action, les acteurs et les effets spéciaux font le reste.
A noter que la chanson « Breathe of Life » par le groupe Florence + The machine de générique de fin clore le tout en beauté.

Sortie VOD – The Informer avec Joel Kinnaman, Rosamund Pike, Clive Owen
Critique Film – Radioactive de Marjane Satrapi avec Rosemund Pike, San Riley
Critique Film – Une Sirène à Paris de Mathias Malzieu avec Nicolas Duvauchelle, Marilyn Lima
Critique Film – Vivarium de  Lorcan Finnegan avec Jesse Eisenberg, Imogen Poots
Critique Film – 1917 de Sam Mendes avec George MacKay, Dean-Charles Chapman
Sortie Blu- Ray – Roubaix une lumière d’ Arnaud Desplechin avec Roschdy Zem, Léa Seydoux, Sara Forestier, Antoine Reinartz

2 Comments

  1. Un film que je ne manquerai pas de voir pour le super trio CCK (Chris, Charlize et Kristen) et surtout la version « bas » du dessin animé disney !!!

    Reply

Leave a Comment.