Critique : Gibraltar de Julien Leclercq avec Gilles Lellouche, Tahar Rahim

GibraltarSynopsis : « Toujours mentir. Jamais trahir. »
Afin de mettre sa famille à l’abri du besoin, Marc Duval, un français expatrié à Gibraltar, devient agent d’infiltration pour le compte des douanes françaises.
De petits trafics en cargaisons troubles, il gagne progressivement la confiance de Claudio Lanfredi, un puissant importateur de cocaïne associé aux cartels Colombiens. Cette immersion en eau profonde dans l’univers des narcotrafiquants lui fait courir des risques de plus en plus importants. Mais à mesure que Marc gravit les échelons du cartel, il découvre aussi le luxe et l’argent facile… En permanence sur le fil du rasoir, seuls ses mensonges le maintiennent encore en vie. Lorsque les douanes anglaises rentrent dans la partie pour arrêter Lanfredi, le jeu devient encore plus dangereux et sa famille risque d’en payer le prix. En salles le 11 septembre 2013. Vu en VF.

Réalisateur de L’Assaut et de Chrysalis, film de science fiction sympathique, Julien Leclerq revient avec un film basé sur une histoire vraie mais peu connue, celle d’un français résidant à Gibraltar avec sa femme et son bébé qui va devenir l’indic des douanes françaises et se retrouver dans un engrenage où il sera très difficile d’en sortir…S’il en sort.

Tel un polar des années 80, Gibraltar pose le contexte, justement dans ces années là sur cette terre qu’est Gibraltar entre l’Espagne et le Maroc et où transite énormément de drogues à destination de l’Europe et de l’Amérique. L’histoire se met en place doucement, Gilles Lelouche est plutôt crédible en jeune père de famille et entrepreneur criblé de dettes rêvant d’une vie meilleure et un peu plus clinquante. Il va être mis en contact avec un jeune agent des douanes françaises joué par Tahar Rahim que j’ai trouvé peu crédible lors de la première demi-heure du film uniquement (et heureusement). Puis l’histoire avance, certes lentement, mais la tension et le suspense sont là. L’indic’ joué par Gilles Lellouche à fond dans son rôle, va s’enfoncer dans un engrenage entre les différentes douanes européennes et les trafiquants de drogues qui n’ont aucun scrupule.
Sans vous raconter toute l’histoire, Gibraltar est au final un bon policier à la photographie jaunie qui retranscrit parfaitement l’époque à laquelle il se passe, certes avec des longueurs mais avec un scénario prenant et accessible (le scénariste est celui d’Un prophète qui avait révélé Tahar Rahim) qui dénonce en premier lieu les pratiques douteuses des douanes et autre gouvernements. Il est possède tout de même des passages bien nerveux réalistes et tout en tension. Il tient finalement en haleine et n’a pas à rougir par rapport à ce qu’il se fait maintenant, dans le même genre.
N’hésitez pas à vous laisser entraîner sur les eaux troubles qui entourent cette terre méconnue qu’est Gibraltar !


GIBRALTAR – Bande Annonce – VF – HD by SND

Sortie Vidéo – The Guilty de Gustav Möller avec Jakob Cedergren, Jakob Ulrik Lohmann
Critique Film – Mortal Engines de Christian Rivers avec Hera Hilmar, Hugo Weaving, Robert Sheehan
Critique Film – Pupille de Jeanne Herry avec Elodie Bouchez, Sandrine Kiberlain, Gilles Lelouche
Sortie Vidéo – Hotel Artemis de Drew Pearce avec Jodie Foster, Sterling K. Brown, Dave Bautista
Critique Film – Les Veuves de Steve McQueen avec Viola Davis, Michelle Rodriguez, Elizabeth Debicki
Terminé – Gagnez des DVD du film The Strange Ones

1 Comment

Leave a Comment.