Critique du film Conjuring 2 : Le Cas Enfield de James Wan avec Patrick Wilson, Vera Farmiga

Conjuring 2 Quelques années plus tard après le cas de maison hantée Harrisville c’est donc à la fin des années 70 que nous retrouvons le couple spécialisé dans les événements surnaturels, Ed et Lorraine Warren. Nous partons cette fois-ci en Angleterre à Einfield dans la banlieue de Londres dans une maison très modeste où Peggy Hodgson élève ses 4 enfants en joignant tant que possible les deux bouts…Sa fille cadette Janet Hodgson assiste à des événements paranormaux alors qu’elle semble être parfois possédée par l’esprit d’un vieil homme. Très vite c’est toute la famille qui subit des événements surnaturels de plus en plus violents. Le Père Gordon fait alors appel aux Warren afin de constater que ce n’est pas un canular et si non, obtenir ainsi l’appui de l’église pour anéantir le mauvais esprit qui tourmente cette famille…
Après une certaine hésitation et notamment après avoir eut la vision de la mort de son mari en présence d’une nonne au visage démoniaque (m’ayant rappelé un peu Marylin Manson maquillé), Lorraine accepte de traiter ce cas alertant tout de même son mari sur ce qu’elle a vu.

Après le premier opus Conjuring, Saw, Insidious, James Wan confirme qu’il est l’un des meilleurs réalisateurs du film de genre avec Conjuring 2. Ne cachant pas ses références aux classiques comme L’Exorciste, Poltergeist, Amytiville, il réussit à apporter sa touche et du renouveau tant sa mise en scène, réalisation sont créatives et efficaces. Jouant beaucoup sur les zooms, utilisant également des angles de vues appuyant le suspense et la tension, entre jumps scares pas toujours prévisibles et parfois utilisant même l’imagination des spectateurs avec ce plan unique sur Ed Warren et un flou modifié à l’arrière-plan lors d’un dialogue avec la petite fille possédée…
Bénéficiant d’un scénario assez solide possédant son lot de surprises, basé sur un fait réel l’un des plus documenté dans le genre (faîtes une recherche sur le net…) d’acteurs très crédibles, Conjuring 2 offre du lourd dans le genre et vous fera frissonner plus d’une fois pendant 2H15 en vous donnant très peu de répit. La relation du couple est un peu plus approfondie dans ce 2ème film avec un focus sur Ed cette fois-ci interprété par un Patrick Wilson (Bone Tomahawk) toujours au top tout comme Vera Farmiga (Bates Motel), excellente également.

En bref, James Wan frappe encore très fort, Conjuring 2 possède tous les éléments du genre pour vous faire flipper et hanter vos nuits entre ses créatures bien flippantes, ses situations pleine de tension ne serait-ce qu’avec quelques objets qui se déplacent mais bien plus encore…Le tout grâce à une réalisation qui lui est propre et qui nous surprend encore.

Conjuring 2 : Le Cas Enfield sortira au cinéma le 29 juin 2016. Vu en Grand Large en VOSTFR, Dolby 7.1 avec une bénédiction particulière de la salle avant la projection et la compagnie de bonne soeurs digne du film peu effrayées par nos croix lumineuses!!!

Souvenirs de l’avant-première Conjuring 2 au Grand Rex

Critique Film – Mortal Engines de Christian Rivers avec Hera Hilmar, Hugo Weaving, Robert Sheehan
Critique Film – Pupille de Jeanne Herry avec Elodie Bouchez, Sandrine Kiberlain, Gilles Lelouche
Critique Film – Les Veuves de Steve McQueen avec Viola Davis, Michelle Rodriguez, Elizabeth Debicki
Sortie Vidéo – Hérédité de Ari Aster avec Toni Collette, Gabriel Byrne, Alex Wolff
Critique Film – Le Grand Bain de Gilles Lellouche avec Mathieu Amalric, Guillaume Canet, Benoît Poelvoorde
Sortie Vidéo – La Nuit a dévoré le monde de Dominique Rocher avec Anders Danielsen Lie, Golshifteh Farahani, Denis Lavant

No Comments

Leave a Comment.