Critique Film – Mutafukaz de Shojirou Nishimi, Guillaume « Run » Renard avec Orelsan, Gringe

Mutafukaz le film

Mutafukaz

A l’origine une BD française entre le comic et le manga avec aux commandes Guillaume « Run » Renard également le réalisateur du film d’animation éponyme. Il est en plus ici accompagné du japonais Shojirou Nishimi animateur sur Akira, Amer Béton…

N’ayant pas lu la BD et ne connaissant absolument pas le monde de Mutafukaz, j’ai découvert la ville de Dark Meat City sorte de Los Angeles apocalyptique où il n’y a quasi aucun endroit où s’attarder tant les gangs font la loi…On suit Angelino un jeune livreur de pizza loser au physique particulier, grand yeux et tête ronde de couleur onyx qui vit avec son coloc Vinz à la tête de squelette enflammée dans un appart’ minable peuplé de cafards. Alors qu’il croise le regard de Luna une jeune fille aux cheveux noirs genre bomba latina, il est victime d’un accident de scooter. Depuis il commence à souffrir de maux de tête mais aussi d’hallucinations…Il voit des hommes en noir camouflés qui le traquent…

Le doublage est plutôt réussi même si très marqué avec la voix de deux rappeurs français connus : Orelsan pour Angelino et de Gringe pour Vinz notamment, on finit par s’habituer et les voix collent finalement très bien aux personnages. Un point fort du film également, l’animation, le travail notamment sur les décors et certainement les scènes d’actions comme les gun fights. J’ai eu un peu de mal avec le character design qui ne sont pas vraiment des humains avec en plus un troisième copain (agaçant) qui a la tête d’un chat doté d’un appareil dentaire. Tout cela renforce cependant le côté fantastique du DA.

Bien que le scénario comporte des défauts notamment dans la seconde et surtout dernière partie du film entre raccourci et dénouement facile, Mutafukaz est un film d’animation pour adultes assez plaisant aux multiples influences. Histoire d’amitié avant tout, l’ensemble est plutôt bien réalisé et doublé, avec également une B.O plutôt bien adaptée. Ça fuse de partout entre les scènes actions et autres dizaines d’idées à la minute, on en ressort un peu sonné mais content de voir que l’animation française en a toujours sous le pied, à l’instar de la série Last Man !

Mutafukaz sort au cinéma le 23 mai 2018. Vu en VF. Film interdit aux moins de 12 ans.

Critique Film – Vivarium de  Lorcan Finnegan avec Jesse Eisenberg, Imogen Poots
Critique Film – 1917 de Sam Mendes avec George MacKay, Dean-Charles Chapman
Sortie Blu- Ray – Roubaix une lumière d’ Arnaud Desplechin avec Roschdy Zem, Léa Seydoux, Sara Forestier, Antoine Reinartz
Critique Film – L’Adieu (The Farewell) de Lulu Wang avec Awkwafina, Tzi Ma, X Mayo
Cinéma : Top Films 2019
Test Blu-ray : Le Roi Lion de Jon Favreau avec les voix de Rayane Bensetti, Anne Sila, Jean Reno

No Comments

Leave a Comment.