Critique : Toy Story 3

Voilà déjà presque15 ans que le premier Toy Story est sorti au cinéma, premier film d’animation en image de synthèse des Studios Pixar mettant en scène des jouets de plastique prenant vie dès que les enfants ont le dos tourné. Viendra ensuite, 4 ans plus tard, le second opus qui remet le couvert en nous contant à nouveau les péripéties du célèbre cow-boy Woody et de toute sa bande…Et c’est enfin 10 ans plus tard, oui tout cela ne nous rajeunit pas, que le troisième épisode sortira cette année dans les salles, le 14 juillet prochain.
J’ai eu le privilège de le voir en avant-première et je l’écris de suite, pas de surprises, il est vraiment très très bien !

A noter que le film était en VOST, ce qui, malgré ma grande préférence à voir les films ainsi, m’a un peu gênée le premier quart d’heure pour saisir spontanément l’humour de chaque personnage. Enfin il était en 3D et encore une fois à l’instar de tous les films que j’ai vus de cette manière (excepté Avatar), le dispositif est malheureusement complètement inutile et n’apporte absolument rien au film.Ceci dit, ceci vite oublié qu’en ai-je pensé ?

Synopsis : Woody le cowboy, Buzz l’Eclair et les autres jouets se retrouvent confrontés à ce qui devait bien arriver un jour : le départ d’Andy pour l’université…

Eh oui le propriétaire de nos jouets préférés se prépare à partir à l’université et le moment de faire le ménage dans sa chambre et de ranger au grenier, donner ses jouets ou pire les jeter à la poubelle arrive…Sur un pitch d’une ligne, les magiciens de Pixar nous délivre un film dont l’animation frôle la perfection, les idées fusent, les aventures se multiplient mêlant originalité et imagination, tout cela accompagné de passages hilarants. Pas de doute, en plus du plaisir à retrouver nos jouets favoris, ils ont su se renouveler en envoyant nos (anti) héros à la halte-garderie, autrement dit une prison où l’endroit à éviter est la section des touts-petits…Je vous laisse vous mettre dans la peau d’un jouet et imaginer pourquoi…Vous comprendrez qu’être un jouet destiné aux plus de 3 ans et vous retrouvé justement chez les moins de 2 ans, signifie : être assez malmené pour ne pas dire balancé, jeté, léché, mordillé, colorié, cassé… Aussi, nous faisons connaissance avec de nouveaux jouets, propriétaires des lieux, un Ken éblouissant avec son amour pour la mode, un vieux nounours qui sent bon la fraise ou bien encore un poupon géant plutôt amoché et beaucoup d’autres que nous voyons s’animer devant nos yeux d’enfants et notre sourire jusqu’aux oreilles. Avec peu de temps mort, beaucoup d’actions, Toy Story 3 est je le répète, bourré d’humour mais aussi parsemé de petits moments d’émotion. Sans vous dévoiler le film, les thèmes de ce troisième opus est bien sûr la fin de l’adolescence, l’enfant qui devient petit à petit adulte et qui doit transformer sa vie d’enfant en souvenir, la nostalgie mais aussi et toujours l’amitié, la solidarité, le respect…Bref, de bonnes valeurs que Disney à l’habitude de promouvoir.
Rappelons tout de même qu’en plus de tous ces éléments, la force de Pixar est de proposer à chaque fois, du moins dans cette trilogie, plusieurs niveaux de lecture qui enchanteront aussi bien les plus petits que les plus grands d’entre nous. Une chose est sûre, c’est que je ne regarde plus les jouets de ma fille de la même manière…D’ailleurs, vivement qu’elle puisse jouer avec les Barbie et autres Ken qui attendent depuis une vingtaine d’années dans le carton, là, en haut du placard…

En cadeau une petite vidéo sur les doubleurs français du célèbre couple de la marque Mattel.

Site officiel du film

Et merci Pixar de faire un clin d’oeil au Studio Ghibli ;-)

Sortie Video – Traîné sur le bitume de S. Craig Zahler avec Mel Gibson, Vince Vaughn
Rattrapage Vidéo – Monsieur (Sir) de Rohena Gera avec Tillotama Shome, Vivek Gomber
Rattrape Vidéo – L’Heure de la Sortie avec Laurent Lafitte, Emmanuelle Bercot, Pascal Greggory
Critique Film – Tolkien avec Nicholas Hoult, Lily Collins, Colm Meaney
Critique Film – Parasite de Bong Joon-Ho
Critique Film – Ma de Tate Taylor avec Octavia Spencer

No Comments

Leave a Comment.