Critique : Les Garçons et Guillaume, A Table ! de et avec Guillaume Gallienne

Guillaume, les garçons à table ! Synopsis : Le premier souvenir que j’ai de ma mère c’est quand j’avais quatre ou cinq ans. Elle nous appelle, mes deux frères et moi, pour le dîner en disant : « Les garçons et Guillaume, à table ! » et la dernière fois que je lui ai parlé au téléphone, elle raccroche en me disant : « Je t’embrasse ma chérie » ; eh bien disons qu’entre ces deux phrases, il y a quelques malentendus. En salles le 20 novembre 2013

Je « connais » très peu Guillaume Gallienne, juste à travers les sketches qu’ils faisaient à une époque dans le Grand Journal (sur Canal +) en s’inspirant des films, toujours super bien maquillé et costumé, alors qu’il a joué dans de nombreux films français, mais je n’y ai jamais vraiment prêté attention. Voici qu’il réalise au cinéma un film s’inspirant de son One Man Show éponyme et où il joue 2 rôles principaux, lui-même et sa mère, sachant que l’histoire s’inspire grandement de ce qu’il a vécu.
Ayant juste vu un court extrait du film, je l’ai découvert vraiment car je n’avais même pas lu le synopsis et quelle ne fût pas ma surprise ! Débutant plutôt dans une atmosphère sérieuse voire un peu grave, le film enchaîne intelligemment des moments très drôles parfois limite vulgaire mais à pleurer de rire et scènes silencieuses, attachantes voire émouvantes.
En effet, Guillaume, garçon précieux et plutôt efféminé, né dans la fin des années 60 dans une famille bourgeoise, parmi 2 frères est vraisemblablement homosexuel et s’identifie plus à une femme…Mais en se posant des questions, voire faire sa psychanalyse et surtout en analysant sa relation avec sa mère, celui-ci va comprendre que finalement c’est son entourage, et surtout elle qui l’ont identifié comme tel.

La narration et réalisation mélangent à la fois, courtes scènes de théâtre (one man show) et film, donc. Jouant le rôle de sa mère, Guillaume Gallienne en devient presque invisible et s’éclate dans cette imitation rarement caricaturale, et nous aussi; il nous démontre indéniablement ses qualités de comédien et de réalisateur. Certes le film présente quelques clichés mais est souvent très drôle, face à cette quête d’identité sexuelle, Les Garçons et Guillaume, A Table est avant tout un hommage a sa mère, et pourrait bien être la comédie française de l’année !

A noter que le film a énormément été récompensé, présenté dans différents festivals : à la Quinzaine des réalisateurs, au Festival du Cinéma Américain de Deauville où il a reçu le prix Michel d’Ornano, ainsi que le prix du public au Festival du Film francophone d’Angoulême.

Critique Film – J’accuse avec Jean Dujardin, Louis Garrel, Emmanuelle Seigner
Critique Film – Le Mans 66 (Ford v Ferrari) de James Mangold avec Matt Damon, Christian Bale
Avis Vidéo – Série The Purge Saison 1 disponible en Blu-ray et DVD
Critique Film – Hors Normes de Eric Toledano, Olivier Nakache avec Vincent Cassel, Reda Kateb
Critique Film – Terminator : Dark Fate avec Arnold Schwarzenegger, Linda Hamilton, Mackenzie Davis
Livre – Stephen King à l’écran, une rétrospective des adaptions au cinéma et à la télé

No Comments

Leave a Comment.